Congo-Kinshasa: Congo Bio Végétale - Jean-Lucien Bussa et Julien Paluku promettent l'accompagnement du gouvernement central

S'engageant à matérialiser la vision du Chef de l'Etat, celle de faire de la RDC un pays économiquement fort, deux membres du gouvernement national, à savoir : Jean-Lucien Bussa Tongba, ci-devant Ministre du Commerce Extérieur et Julien Paluku Kahongia Ministre de l'industrie ont effectué une visite d'inspection à l'usine Congo Bio Végétale (CBV), que chapeaute Madame Hélène Nyomene située dans la commune de la N'sele.

L'objectif de cette visite a été celui de s'enquérir et d'encourager la production locale des produits agricoles Congolais qui doivent entrer en compétition avec d'autres produits étrangers dans le marché de la Zone de libre échange continental africain (Zlecaf), mais également de rassurer à cette entreprise un accompagnement du gouvernement central en vue de garantir sa qualité de production et son industrialisation.

"Nous sommes venus ici, pour nous rendre compte de la réalité. Et cette réalité c'est de voir qu'une opératrice congolaise qui produit, transforme les produits congolais, à la fois pour la consommation intérieur, mais aussi pour l'exportation. Cette entreprise crée également des emplois aux congolaises et congolais, elle a un effet d'entrainement sur les producteurs locaux de manioc qui trouve, dans la foulée, un marché sûr.

Mais étant donné que la RDC est entrée dans la Zlecaf, cela implique des exportations des produits d'origine congolaise vers d'autres pays africains, nous sommes aussi réadmis à la préférence commerciale américaine. Ces types d'initiatives nous permettent de pouvoir entrer dans le marché à la fois américain, européen, asiatique et africain. Nous allons, ensemble avec le ministre de l'industrie, faire en sorte que cette entreprise bénéficie de l'appui de l'Etat", a déclaré Jean-Lucien Bussa.

Satisfait de cette initiative, le Ministre de l'industrie, Julien Paluku Kahongia, a encouragé cette production et a promis au nom du gouvernement d'appuyer cette usine pour lui permettre de produire des produits de qualité afin d'atteindre une production industrielle.

"Très émerveillé par les accomplissements de l'usine Congo Bio Végétale, de voir une femme prendre une idée à pouvoir transformer le manioc pour en faire les chikwanges, de transformer les feuilles de manioc pour en faire "le Pondu" pour exporter. Vous savez dans tout ça, ce qui est très intéressant ce sont les options que Madame Hélène a prises, celles de produire non seulement pour la consommation locale, mais aussi pour le monde extérieur.

Je tiens, au nom du ministère de l'Industrie, à pouvoir rassurer à l'entreprise CBV qu'elle va recevoir l'accompagnement financier pour pouvoir arriver à une production industrielle, et d'améliorer davantage la qualité des différents produits. Vraiment, coup de chapeau à Madame Hélène Nyomene pour cette belle initiative", a indiqué Julien Paluku, ministre de l'Industrie.

Il sied de noter que les produits agricoles tels que la Chikwange, les feuilles de manioc, huile de palme, arachides, haricots noirs, courges, chenilles, le grain de sésame, sont prêts à être exportés. Un défi de taille en voie d'être relevé.

Le Ministre du Commerce Extérieur JL Bussa a acheté quelques produits pour encourager le travail de Mme Hélène Nyomene qui, du reste, a été très contente de la visite de ces deux membres du gouvernement et attend avec plaisir l'appui promis.

S'engageant à matérialiser la vision du Chef de l'Etat, celle de faire de la RDC un pays économiquement fort, deux membres du gouvernement national, à savoir : Jean-Lucien Bussa Tongba, ci-devant Ministre du Commerce Extérieur et Julien Paluku Kahongia Ministre de l'industrie ont effectué une visite d'inspection à l'usine Congo Bio Végétale (CBV), que chapeaute Madame Hélène Nyomene située dans la commune de la N'sele.

L'objectif de cette visite a été celui de s'enquérir et d'encourager la production locale des produits agricoles Congolais qui doivent entrer en compétition avec d'autres produits étrangers dans le marché de la Zone de libre échange continental africain (Zlecaf), mais également de rassurer à cette entreprise un accompagnement du gouvernement central en vue de garantir sa qualité de production et son industrialisation.

"Nous sommes venus ici, pour nous rendre compte de la réalité. Et cette réalité c'est de voir qu'une opératrice congolaise qui produit, transforme les produits congolais, à la fois pour la consommation intérieur, mais aussi pour l'exportation. Cette entreprise crée également des emplois aux congolaises et congolais, elle a un effet d'entrainement sur les producteurs locaux de manioc qui trouve, dans la foulée, un marché sûr.

Mais étant donné que la RDC est entrée dans la Zlecaf, cela implique des exportations des produits d'origine congolaise vers d'autres pays africains, nous sommes aussi réadmis à la préférence commerciale américaine. Ces types d'initiatives nous permettent de pouvoir entrer dans le marché à la fois américain, européen, asiatique et africain. Nous allons, ensemble avec le ministre de l'industrie, faire en sorte que cette entreprise bénéficie de l'appui de l'Etat", a déclaré Jean-Lucien Bussa.

Satisfait de cette initiative, le Ministre de l'industrie, Julien Paluku Kahongia, a encouragé cette production et a promis au nom du gouvernement d'appuyer cette usine pour lui permettre de produire des produits de qualité afin d'atteindre une production industrielle.

"Très émerveillé par les accomplissements de l'usine Congo Bio Végétale, de voir une femme prendre une idée à pouvoir transformer le manioc pour en faire les chikwanges, de transformer les feuilles de manioc pour en faire "le Pondu" pour exporter. Vous savez dans tout ça, ce qui est très intéressant ce sont les options que Madame Hélène a prises, celles de produire non seulement pour la consommation locale, mais aussi pour le monde extérieur.

Je tiens, au nom du ministère de l'Industrie, à pouvoir rassurer à l'entreprise CBV qu'elle va recevoir l'accompagnement financier pour pouvoir arriver à une production industrielle, et d'améliorer davantage la qualité des différents produits. Vraiment, coup de chapeau à Madame Hélène Nyomene pour cette belle initiative", a indiqué Julien Paluku, ministre de l'Industrie.

Il sied de noter que les produits agricoles tels que la Chikwange, les feuilles de manioc, huile de palme, arachides, haricots noirs, courges, chenilles, le grain de sésame, sont prêts à être exportés. Un défi de taille en voie d'être relevé.

Le Ministre du Commerce Extérieur JL Bussa a acheté quelques produits pour encourager le travail de Mme Hélène Nyomene qui, du reste, a été très contente de la visite de ces deux membres du gouvernement et attend avec plaisir l'appui promis.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X