Cote d'Ivoire: 11 mai - Journée mondiale des espèces menacées

Chaque 11 mai est célébrée la Journée mondiale des espèces menacées. Cette journée internationale a pour but de sensibiliser le monde scientifique et le grand public à ce constat inquiétant.

Et selon une étude de l'Union internationale pour la conservation de la nature (Iucn), ce sont plus de 20 000 espèces de plantes et animaux qui sont en danger de disparition imminente chaque année.

Au niveau européen, l'Iucn souligne que 7,5 % des espèces marines sont menacées et on atteindrait 40 % pour la catégorie des requins et des raies.

En Côte d'Ivoire, selon les résultats d'une étude commandée entre 2015 et 2018 par le ministère des Eaux et forêts, 208 espèces animales sont menacées d'extinction sur les 1154 espèces de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'amphibiens. Il s'agit, entre autres, des éléphants, des pangolins et des perroquets gris à queue rouge.

Pour donc préserver la biodiversité, les autorités se sont dotées d'une stratégie de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages.

En attendant la mise en œuvre des recommandations du rapport d'« Évaluation nationale sur la criminalité liée aux espèces sauvages » en Côte d'Ivoire, une solution fait ses preuves au tour des parcs naturels de Comoé et de Taï, situés respectivement au nord-Est et à l'ouest du pays. Il s'agit du Programme des filières agricoles et de la biodiversité (Profiab II) mis en œuvre depuis 2015 par la coopération allemande Giz.

Dans un contexte de menace sur la biodiversité causée par la destruction de l'habitat des animaux (la Côte d'Ivoire est passée de 6 millions d'hectares de forêts en 1960 à 2 millions d'hectares aujourd'hui), Le Profiab vient en appui à l'Office ivoirien des parcs et réserves (Oipr) pour développer des outils de gestion durable des terres (transformation, sensibilisation et conseil agricole).

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X