Sénégal: Sinopharm rejoint le Covax - Les acteurs promettent plus de trois milliards de doses en 2021

Face à l'urgence de faire vacciner une grande partie de la population mondiale contre la Covid-19, l'Organisation mondiale de la santé (Oms) a donné son approbation pour l'utilisation du vaccin chinois Sinopharm. Une nouvelle tombée vendredi dernier et qui va permettre à certains pays comme le Brésil ou l'Egypte qui font face à une troisième vague de pouvoir stopper la pandémie. Du côté de la Chine, l'industrie pharmaceutique promet plus de trois milliards de doses pour cette année 2021.

Le vaccin Sinopharm contre le coronavirus est sur le marché. Il a fait son entrée en même temps que les vaccins Moderna, Pfizer ou AstraZeneca pour le lancement de la campagne de vaccination dans le monde. Si les autres ont reçu l'approbation de l'Oms dès les premières heures grâce à leur taux élevé d'efficacité à savoir plus de 80%, Sinopharm avec plus de (50%) vient de l'avoir.

La nouvelle est tombée en fin de semaine passée et c'est la première fois que l'Oms donne son autorisation en urgence à un vaccin chinois, quelle que soit la maladie concernée. Cette validation accordée, vendredi, au laboratoire Sinopharm va permettre à ce produit d'être intégré dans le programme international de distribution des vaccins anti-Covid à travers le monde (Covax).

Pour le directeur général de l'Oms, Tedros Adhanom Ghebreyesus, il s'agit de la première autorisation de l'organisation à un vaccin antiCovid-19 non issu d'un laboratoire occidental. Et de poursuivre que le comité d'experts vaccinaux de l'Oms a recommandé deux doses de ce vaccin pour les personnes de 18 ans et plus. Toutefois, son efficacité est revue à la hausse par l'Oms qui l'estime à 79 %. « L'addition de ce vaccin a le potentiel d'accélérer l'accès à un vaccin anti Covid 19 des pays qui cherchent à protéger leurs personnels soignants et les personnes à risque » a déclaré la docteure Mariangela Simao, la sous-directrice générale de l'OMS chargée de l'accès aux médicaments et aux produits de santé selon France24.

Et de poursuivre : « le vaccin est facile à stocker, ce qui le rend particulièrement attrayant pour des zones disposant de faibles ressources ». Pour amoindrir les risques, l'Oms a fait porter au vaccin Sinopharm un petit autocollant sur chaque fiole qui change de couleur si elle est exposée à la chaleur. Une manière de permettre au personnel soignant de savoir si le vaccin peut être utilisé en toute sûreté. Au niveau de la fibre pharmaceutique, l'on promet de produire trois milliards de doses d'ici la fin de l'année afin de contribuer grandement à une couverture vaccinale des pays qui font face à une troisième vague. Pour rappel, beaucoup de pays ont adopté le vaccin Sinopharm depuis le début de la vaccination. Le Sénégal a démarré sa campagne avec Sinopharm.

Un vaccin dont la conservation répond à la chaine de froid de plusieurs pays dont les pays africains et dont l'efficacité peut aller jusqu'à près de 80% pour la prévention des cas graves. Un autre vaccin de la Chine à savoir Sinovac est en cours d'étude par l'Oms et son approbation ne saurait tarder.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X