Sénégal: Marché du poulet, avant la korité - Tension d'approvisionnement confirmée

L'approvisionnement du marché en poulets connait une légère tension, c'est ce qu'ont reconnu le ministre de l'Elevage et son collègue du Commerce. Aly Saleh Diop et Aminata Assome Diatta ont visité le site d'abattage de poulets de la SEDIMA hier, lundi.

Les consommateurs sénégalais risquent de payer le poulet plus cher à quelques jours de la fin du Ramadan. En effet, le léger déficit de poulets a été confirmé par les ministres de l'Elevage, Aly Saleh Diop, et Aminata Assome Diatta, ministre du Commerce.

En visite sur le site d'abattage de la société SEDIMA, les ministres ont constaté la hausse sur les prix du poulet et le déficit dans la production. Une situation que la ministre impute à la demande accrue en cette période et aux impacts de la crise sanitaire sur le secteur. Des effets qui ont affecté les capacités de production des industriels comme la SEDIMA qui a déploré un blocage de ses activités pour une durée de 5 mois liée à la COVID, selon sa directrice générale Anta Babacar Ngom.

Revenant sur la situation du marché, Aminata Assome Diatta dira vouloir « indiquer qu'en cette période d'approche de la fête de Korité, comme nous le savons tous il y a un besoin énorme extrêmement important en poulets et il était important pour nous, en ma qualité de ministre du Commerce et des Pme en charge aussi de l'approvisionnement correct du marché, de visiter des acteurs majeurs pour nous assurer de la disponibilité du produit. Il est noté certes une certaine hausse des prix sur me marché, ce qui implique qu'il y a un léger déficit de la disponibilité du poulet mais nous pensons que ce déficit sera très rapidement résorbé avec l'abattage des poulets dans les autres entreprises mais aussi à travers les acteurs de l'IPAS (Interprofession Avicole du Sénégal) et des autres organisations. Ensuite, le secteur a connu beaucoup de problèmes avec la pandémie de la Covid19 ».

Pour la relance du secteur, son collègue de l'élevage mise sur le plan de relance dont le processus de validation a été achevé le mois dernier. « Nous avons travaillé sur cette question pendant 4 mois de travaux de manière inclusive avec tous les acteurs de Dakar et de l'intérieur du pays et ce plan a été validé le 28 du mois dernier. Un plan-cadre à partir duquel s'opèrera la relance du milieu », a dit Aly Saleh Diop.

Toutefois, le ministre de l'Elevage et des productions animales tient à rassurer les consommateurs, en insistant sur l'offre qui permet de satisfaire 90% de la demande. «Les estimations qui nous sont fournies donnent une évaluation de la demande de l'ordre de 10 millions de poulets par mois. En les croisant avec le volume de poulets qui a été mis au niveau des fermes, il y a à peu près 45 jours on se retrouverait très certainement autour d'un déficit de 10%. Autrement dit, on a quand même une couverture qui ne devrait pas être loin de 90% de la demande » a expliqué Aly Saleh Diop. La ministre a rappelé que la production avicole est occupée à 60% par les industriels, ce qui traduit leur importance dans l'approvisionnement du marché.

Pour sa part, Anta Babacar Ngom a expliqué qu'il y a d'autres facteurs qui expliquent cette hausse. Ces facteurs relèvent de la cherté du prix du blé et surtout du maïs qui sont des intrants importants dans l'alimentation de la volaille. Ces produits qui sont importés d'Argentine ont connu une hausse de 30% sur le prix, un croît qui pourrait atteindre 60% les mois prochains.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X