Sénégal: Bambey - Le mot d'ordre du Sames largement suivi

Le mot d'ordre de grève de 48 heures du syndicat des médecins du Sénégal est largement suivi au niveau du centre de santé de Bambey. Mais la structure sanitaire n'est pas complètement paralysée car le service minimum est assuré.

La grève de 48 heures décrété par le Sames à compter de ce lundi 10 mai est largement suivi au niveau du centre de santé. Sur les 5 médecins en service au niveau de la structure, 3 ont observé le mot d'ordre de grève.

Ainsi, cette structure sanitaire qui avait l'habitude d'accueillir beaucoup de patients et presque vide. Il y a quelques patients trouvés au service dentaire et au service d'urgence où l'un d'eux fait partie des médecins qui assurent le service minimum.

Djibril Ngom qui fait partie des patients trouvés sur les lieux explique : « on a trop de malades à cause du Ramadan. On sent la fatigue, on est trop fatigué .J'étais à l'école mais je me suis déplacé pour me faire soigner. J'ai des migraines. C'est mieux qu'on trouve les médecins. On doit faire un effort pour situer les responsabilités. Il n'est pas normal qu'on puisse prendre deux personnes pour qu'elles soient les agneaux du sacrifice ».

Par contre, M F un autre patient venu consulter sa tension artérielle pense que le mouvement n'a pas été très ressenti au niveau du centre de santé. Par ailleurs, les médecins ont fait le déplacement pour la plupart pour prendre part à l'assemblée générale du Sames qui s'est tenu au centre Maguette Lo de Linguère.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X