Afrique: Les technos au service du recensement

11 Mai 2021

Le 5e recensement général de la population devrait débutera second semestre.

Tous les 5 ans, le pays a besoin d'effectuer ce travail pour orienter ses politiques de développement.

L'opération sera pilotée par l'Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED).

Grâce à l'utilisation des nouvelles technologies, la collecte et le traitement des informations seront facilitées, a expliqué mardi Anselme Yawovi Badohoun, directeur régional de l'INSEED.

'Nous disposerons d'informations en temps réel immédiatement numérisées. Dans le passé, il fallait des milliers d'agents de saisie qui reprenaient les infos collectées sur papier', a-t-il précisé.

Tablettes et smartphones seront fournis au personnel chargé d'aller sur le terrain.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X