Cameroun: Sangmelima-Bikoula-Djoum - Le rythme n'est pas bon

Au cours d'une descente sur le chantier hier, le ministre des Travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi a souhaité que les travaux soient bouclés au plus tôt.

Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi a entamé hier la revue de certains chantiers en cours dans la région du Sud. Bien évidemment, il est descendu sur les axes Sangmelima-Bikoula (65 km) et Bikoula-Djoum (38 km), deux tronçons de la transfrontalière Cameroun-Congo. Il était principalement question de mettre la pression sur les différentes entreprises mobilisées pour l'achèvement des travaux.

Pour le premier tronçon, réalisé par l'entreprise Kayson Inc à plus de 83% sur le terrain, le pourcentage de l'exécution financière est de 81%. A peine 2 km restent pour boucler sur ce chantier. Comme difficultés rencontrées, l'indemnisation de quelques riverains du PK 63 au PK 64,5 mais aussi, le retard dans la production des agrégats. Le ministre a indiqué que ces indemnisations seraient réglées dans les prochains jours par le préfet. Sont également programmés, les travaux de signalisation et de protection du patrimoine routier. L'entreprise a par ailleurs sollicité le délai du 30 septembre 2021 pour achever totalement lesdits travaux. Le Mintp pour sa part a prescrit que les travaux soient livrés avant cette date.

Pour ce qui est de Bikoula-Djoum, quelques obstacles freinent encore le projet, comme cette maison qui obstrue encore la route au village Ngomebaé. Le Mintp a rassuré Benjamin Monobana, propriétaire de la maison, sur des mesures qui seront prises pour son recasement. Ici, le taux d'avancement du projet est de 85%. L'entreprise a sollicité une prolongation de délais au 31 décembre 2021.

Au cours de la réunion qui a suivi la visite de terrain, Emmanuel Nganou Djoumessi a apprécié l'évolution des travaux, fait des recommandations mais surtout souhaité que les chantiers puissent être livrés une fois les contraintes sont levées. C'est par l'évaluation des travaux d'aménagement de la boucle du Dja que cette descente du Mintp dans la région du Sud a commencé. Il s'agit précisément des tronçons N d j o mye ko m b o -Bi b ou l em a m (8,30km), boucle Bidjong (41,80km) et Carrefour Zoumeyos-Mekin (12,30km).

Ici, ça roule fluide sur les kilomètres déjà bitumés. D'après le point fait par Rachid Ouldechikh, directeur technique d'Arab Contractors, entreprise mobilisée sur le terrain, il reste 23 km à bitumer, et trois dalots sont en cours de réalisation. La signalisation suivra au mois d'août. Le 05 septembre 2021, si toutes les contraintes sont levées, ce chantier sera complètement livré, rassure l'entreprise.

Lesquelles contraintes qui sont, entre autres, l'approvisionnement tardif en bitume du fait du Covid-19 et le non-paiement des décomptes pour la mission de contrôle (300 millions de F) et pour l'entreprise (5,6 milliards de F). A ce problème, le Mintp a préconisé comme solution des réceptions partielles qui vont permettre une levée de la garantie et ainsi dégager des fonds pour la suite du projet. Solution qui sera d'ailleurs appliquée sur d'autres chantiers .

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X