Maroc: La propriété intellectuelle, un levier du développement du tourisme

Une donnée à prendre en compte, selon un rapport conjoint de l'OMPI et l'OMT

Le système de la propriété intellectuelle crée un écosystème propice à l'innovation, à l'entrepreneuriat et à l'investissement dans le secteur touristique, indiquent l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). La propriété intellectuelle revêt un très grand intérêt pour stimuler le tourisme, soutiennent les deux institutions dans un nouveau rapport intitulé «Boosting Tourism Development through Intellectual Property» (La propriété intellectuelle comme levier du développement du tourisme).

Dans le contexte de crise sanitaire actuelle liée au coronavirus, qui a mis à mal le tourisme mondial, «les droits de propriété intellectuelle sont de puissants outils pouvant servir à stimuler le développement et la compétitivité du tourisme», ont estimé le directeur général de l'OMPI, Daren Tang, et le secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili. Comme le rappellent les deux responsables, dans l'avant-propos qu'ils co-signent, «le système de la propriété intellectuelle vise à promouvoir la créativité et l'innovation et à soutenir les efforts de particuliers, d'entreprises et d'autres acteurs pour se démarquer et différencier leurs produits et leurs services sur le marché, que ce soit par des marques, des indications géographiques, des droits d'auteur ou des brevets».

En plus de mettre en lumière l'intérêt que présente la propriété intellectuelle pour stimuler le tourisme, «la publication fournit des indications pratiques pour, sans être spécialiste en la matière, prendre en compte la propriété intellectuelle dans le développement des produits touristiques - depuis l'image de marque des destinations jusqu'aux politiques du tourisme. Elle montre comment utiliser différents droits de propriété intellectuelle pour mobiliser des fonds», souligne l'OMPI et l'OMT dans un communiqué.

Illustrée d'exemples d'expériences réussies, la nouvelle publication «démontre la façon dont les parties prenantes du monde entier utilisent les droits de propriété intellectuelle pour apporter de la valeur ajoutée aux services et aux produits touristiques, ainsi que pour protéger et promouvoir le savoir, les traditions et le patrimoine culturel locaux», expliquent les deux organismes de même source. Se référant à la production de fromage, de thé, de poivre ou d'autres produits, par exemple, les auteurs expliquent que « le rapport montre comment les indications géographiques et les appellations d'origine peuvent être mises au service de la croissance du tourisme rural et produire des retombées bénéfiques pour les populations locales ».

Dans ce précieux document, l'OMPI et l'OMT préconisent, par ailleurs, «d'inclure des stratégies en matière de propriété intellectuelle dans les plans nationaux du tourisme et dans la politique du tourisme des destinations régionales et locales». Les auteurs de la publication estiment qu'une bonne connaissance et une bonne gestion de la propriété intellectuelle sont utiles pour tirer parti des ressources protégées du patrimoine immatériel. Ce n'est pas tout. Ils soutiennent en outre que cela va permettre aussi «d'attirer les investissements et d'exploiter les possibilités de mobiliser des fonds». Ces initiatives ne suffiront pas à elles seules à mettre à profit tout le potentiel du système de la propriété intellectuelle. Pour les auteurs du rapport, il est aussi impératif que « les autorités du tourisme sensibilisent les parties prenantes du tourisme et des destinations à l'importance d'une connaissance et d'une gestion appropriées de la propriété intellectuelle pour favoriser la croissance du secteur en cette période difficile ».

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X