Maroc: La Medersa de Sidi Chiker, un lieu emblématique au service de l'enseignement du Saint Coran

Chemaïa (province de Youssoufia) - Nichée au coeur de la ville de Chemaïa (province de Youssoufia), la Medersa de Sidi Chiker pour l'enseignement originel se veut un lieu emblématique à vocation scientifique et spirituelle ayant, des années durant, contribué à la préservation et à la promotion de l'enseignement du Saint Coran et des fondamentaux du rite Malikite.

Figurant sur la liste des écoles traditionnelles jouissant d'une grande notoriété à travers les différentes régions du Maroc, cette Medersa - malgré son jeune âge (création en 2014) - constitue "la continuité", en somme logique, de tout un legs scientifique inégalé et un savoir- faire confirmé en matière d'enseignement et d'initiation aux sciences théologiques.

De ce fait, cette Medersa ne cesse de connaître un engouement remarquable de la part d'étudiantes et étudiants désireux d'approfondir leurs connaissances dans les domaines des sciences théologiques, et de la mémorisation et psalmodie du Saint Coran, à travers la maitrise de ses différentes lectures.

"Cette forteresse" de la science et de la connaissance qui se veut la suite du Ribat historique de l'érudit et Cheikh vénéré Sidi Chiker ayant consacré sa vie au service des sciences coraniques, a toujours assuré aux étudiants, un programme complet et intégré de cours touchant aux sciences théologiques, à la mémorisation du Saint Coran, et à l'apprentissage des langues étrangères, sous l'encadrement d'un staff pédagogique et administratif spécialisé.

Depuis 2018, cet établissement, d'une capacité totale de 240 apprenants, accueille différents cycles d'enseignement (primaire, collégial, et secondaire), et compte un internat d'une capacité d'accueil de 108 élèves.

Cette Medersa mixte (garçons et filles) relevant du ministère des Habous et Affaires Islamiques compte un internat en deux volets, un réfectoire, une bibliothèque, une mosquée, une salle de réunion, 5 salles de classe, une salle informatique et une salle dédiée à la mémorisation du Saint Coran.

Cette école traditionnelle a largement contribué à la formation de groupes de mémorisateurs du Saint Coran qui maitrisent parfaitement les différentes lectures, après leur accès à des spécialités de haut niveau dans le cycle universitaire, à même de permettre de doter les mosquées d'Imams, de prêcheurs et de mourchidines, et les instituts dédiés à la formation dans le domaine religieux, d'enseignants compétents dans les sciences théologiques, linguistiques en encore dans la science des lectures.

A cette occasion, le responsable de la Medersa de Sidi Chiker pour l'enseignement originel à Chemaïaa, Hassan El Mouaden, a fait savoir que cette institution constitue "une valeur ajoutée qualitative" pour la région de "Hmer", compte tenue de son importance historique, mais aussi de son rôle majeur dans la préservation du rite Malikite, la promotion de l'islam tolérant et du juste milieu et la lutte contre l'extrémisme.

Dans une déclaration à la chaine de télévision de la MAP (M24), il a ajouté que le nom de cette Medersa a été choisi par le ministère de tutelle, et ce, en hommage et par référence au Ribat Chiker Al Azadi, qui se veut l'un des grands savants et érudits au Maroc, voire même de la Ouma islamique, ayant consacré de longues années de leur vie à l'enseignement du Saint Coran et à l'inculcation aux apprenants, des préceptes de l'islam tolérant, ainsi que des bons gestes et comportements à adopter en empruntant la voix de la piété et de la sagesse, celle du prophète Sidna Mohamed (PSSL).

M. El Mouaden a, de même, mis en relief la Haute Sollicitude dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, ne cesse d'entourer les Medersas traditionnelles, ainsi que les efforts consentis par le ministère de tutelle, notant que cette institution est entrée dans sa septième année, avec quelque 220 étudiants inscrits, dont 50 filles qui y poursuivent leurs études au titre de l'actuelle année scolaire.

En rapport avec la crise sanitaire induite par la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19), l'administration de la Medersa de Sidi Chiker a adopté une panoplie de mesures préventives allant du respect de la distanciation physique, au port des masques de protection, et à la désinfection de manière à permettre aux apprentis, tous cycles d'enseignement confondus, de poursuivre leurs études dans d'excellentes conditions.

Dans ce sens, M. El Mouaden a relevé que cet établissement compte des cadres pédagogiques compétents dans les différentes matières programmées en ce qui concerne l'enseignement public, outre un staff administratif et un personnel chargé de l'entretien et de la restauration.

A noter que la Medersa Sidi Chiker pour l'enseignement originel demeure une référence scientifique singulière, notamment dans le domaine religieux au niveau de la province de Youssoufia en particulier et de la région Marrakech- Safi en général.

Elle illustre clairement, si besoin est, tout l'intérêt particulier que SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine ne cesse d'accorder aux écoles traditionnelles, afin qu'elles puissent s'acquitter au mieux de leur noble mission d'éducation et d'enseignement au service de la promotion et de la consolidation des préceptes de l'islam tolérant et du juste milieu.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X