Tchad: La coordination Wakit Tama appelle à la mobilisation le 19 mai

Au Tchad, Wakit Tama annonce une nouvelle journée de mobilisation : ce sera le mercredi 19 mai prochain. C'est ce qui a été décidé mardi 11 mai par les membres de cette coordination citoyenne, qui rassemble des organisations de défense des droits de l'homme, des syndicats et des partis politiques d'opposition. Une nouvelle journée de protestation donc, malgré la répression violente des deux précédentes.

Ils entendent « rester debout ». Samedi dernier, la manifestation officiellement interdite mais tolérée par les autorités, a finalement été violemment réprimée par les forces de l'ordre. Les membres de la coordination citoyenne Wakit Tama, comme Younous Mahadjir, vice-président de l'Union des syndicats du Tchad, annoncent donc un retour « aux vieilles méthodes ». « C'est-à-dire que dans chaque quartier, les gens vont s'organiser pour pouvoir marcher, se regrouper, faire un discours sur un carrefour, mais pacifiquement. »

Les autorités de transition assurent autoriser les manifestations, sous certaines conditions : déposer une demande cinq jours à l'avance, ou encore mettre en place un dispositif d'encadrement. Mais le mouvement Wakit Tama, qui juge ces autorités « illégales et illégitimes », refuse toujours de s'y soumettre. Le mouvement continue de dénoncer le « coup d'État constitutionnel » du Conseil militaire de transition, qui a pris le pouvoir après la mort d'Idriss Déby. Et demande l'ouverture d'un véritable dialogue national.

Younous Mahadjir s'attend donc, une fois encore, à faire face à la police et à l'armée. « Nous sommes déjà habitués, mais nous n'allons pas lâcher parce qu'il y a la répression. Nous nous attendons à cela, cela fait déjà plusieurs semaines que nous avons lancé ces actions, nous n'allons pas nous taire, nous continuerons à marcher jusqu'à ce qu'il y ait changement comme on le souhaite. »

Maître Max Loalngar est président de la Ligue tchadienne des droits de l'homme (LTDH) et leader de la Coordination des actions citoyennes Wakit Tama. Il explique la stratégie envisagée pour le 19 mai et assure que les Tchadiens seront mobilisés.

Nous occuperons toutes les rues à la fois, sans itinéraire précis; nous voulons nous faire entendre [...] Nous nous tiendrons dans des points que nous n'avons jamais occupé par le passé [...] Nous n'avons pas à demander une autorisation à une structure illégitime et illégale.

Maître Max Loalngar: «Le peuple est debout; tenons bout, allons de l'avant»

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X