Afrique Centrale: Où est passé une partie de l'argent manquant à la plateforme Survie Cameroun?

L'affaire remonte à l'été 2020. La plateforme de collecte d'argent Survie Cameroun, lancée par l'opposant politique Maurice Kamto pour aider à lutter contre le Covid-19 au Cameroun, affiche près d'1,1 million d'euros de dons. Mais sur le compte bancaire de Survie, il n'y a que 800 000 euros environs. Soit un écart de 330 000 euros. Depuis des mois et malgré les explications fournies par Maurice Kamto aux donateurs, la polémique ne s'est jamais éteinte. Survie Cameroun a été fermé.

Où sont passés les 330 000 euros manquants sur le compte de Survie Cameroun ? Pour tenter d'éclaircir la situation, un premier audit est lancé fin 2020. Mais ses conclusions sèment le trouble. Les experts expliquent n'avoir pas pu « établir de manière formelle l'origine de l'écart ». Mais ils avancent des pistes. Notamment, une possible gestion parallèle ou un compte bancaire alternatif.

Un bug informatique ?

Face aux soupçons de détournement de fonds, Maurice Kamto demande alors un second audit, qui conclut cette fois, à un bug informatique. Une simple erreur de conversion entre les dons en dollars ou en livres sterling et les euros. Mais ces conclusions ne font pas taire la polémique.

« Qui peut croire à un bug ? », s'interroge notamment Christian Penda Ekoka, ex-dirigeant de Survie Cameroun dans une vidéo sur Facebook. Les comptes du MRC étant bloqués au Cameroun, l'argent de Survie était géré depuis la France, par la branche Europe du parti. Christian Penda Ekoka accuse cette branche Europe du MRC de ne pas avoir été totalement transparente et de ne pas avoir donné accès à toutes les données réclamées lors du premier audit.

Deux hommes en froid

L'ancien conseiller de Paul Biya avait fait sensation en ralliant Maurice Kamto lors de la dernière présidentielle... . Mais désormais les deux hommes sont en froid. Ils ne se parlent plus. même si ni l'un ni l'autre ne ferment définitivement la porte à une réconciliation.

Autre conséquence politique. Un cadre du MRC déplore l'image désastreuse laissée par des mois de suspicions et de division au sein du parti, entre ceux qui soutiennent sans réserve Maurice Kamto et l'expertise en faveur d'un bug informatique, et ceux, plus circonspects, qui souhaiteraient plus d'explications.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X