Congo-Brazzaville: Révendications sociales - Le personnel de l'ARMP réclame la prise en compte de leurs doléances

Les agents de l'Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), réunis en assemblée générale le 11 mai, demandent à la hiérarchie de prendre les mesures nécessaires pour améliorer leurs conditions de travail.

Le vœu a été formulé à l'issue des travaux dirigés par l'un des représentants des délégués du personnel, Armel Ibara Koumou Dzo. Au cas où leurs doléances ne seront pas prises en compte, les agents de l'ARMP entreront en grève. Ils exigent à la direction générale le paiement en urgence de deux mois de salaire sur six mois à ce jour.

L'ordre du jour de la rencontre a porté sur les arriérés des cotisations sociales à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) de 2014 à 2021, l'examen de la situation salariale des agents, le statut particulier du personnel de l'ARMP, la situation des bulletins de paie, les informations relatives aux agents, divers et bien d'autres.

A l'examen du point sur les arriérés des cotisations sociales à la CNSS, le personnel a accusé la direction générale de l'ARMP d'un détournement des cotisations sociales à ce jour sauf erreur et omission d'un montant de 181 235 689 francs CFA.

Il reproche au Conseil de régulation le fait d'avoir adopté le statut particulier et ses annexes sans l'associer. A la direction générale, la non-conformité des dossiers relatifs au traitement de salaire des agents par le ministère des Finances et du Budget due au manque de la convention collective d'établissement et ses annexes.

Par ailleurs, les agents ont sollicité l'arbitrage de la haute autorité dans la gestion des crédits alloués par la Banque mondiale dans le cadre du Projet des réformes intégrées du secteur public, soit deux milliards cinq cents millions franc CFA pour redynamiser l'institution depuis 2017, crédits qui risqueraient d'être retirés dudit projet au préjudice de la réforme des marchés publics.

Parmi les points évoqués figurent la situation de prise en compte des techniciens de surface par la structure, la marginalisation de quatre agents qui a occasionné un contentieux au tribunal ainsi que la non-réception des délégués par la direction générale de l'ARMP.

Recommandations

Les agents de l'ARMP ont recommandé à la tutelle de prendre des mesures nécessaires pour sauver la réforme des marchés publics, de mettre en place une commission tripartite composée de la direction générale-délégués du personnel-personnes ressources des administrations concernées en vue des solutions idoines.

Notons que l'assemblée générale a été marquée par l'élection du délégué Didier Mavoungou peu avant les discussions des points inscrits à l'ordre du jour. Il a remplacé à ce poste Claver Ngambou Mbon qui aurait démissionné pour des raisons personnelles.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X