Congo-Brazzaville: Education - Lancement de l'enrôlement biométrique des enseignants

L'opération de recensement des enseignants est initiée par le ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation. Elle vise, à terme, à constituer une base de données fiables et à maitriser le personnel évoluant dans le sous-secteur de l'enseignement général.

L'enrôlement biométrique des enseignants a débuté officiellement dans le département de la Likouala, du 22 au 30 avril dernier. A Brazzaville, l'opération lancée le 10 mai s'achèvera le 15 mai prochain. Sur le terrain, celle-ci est exécutée par le Projet d'appui à l'amélioration du système éducatif (PRAASED), financé par la Banque mondiale.

Dans la faisabilité, cette opération consiste à recenser tous les enseignants titulaires, bénévoles et prestataires évoluant dans les cycles préscolaire, primaire, collège et lycée en vue d'attribuer à chacun une identité numérique. L'objectif étant de constituer une base de données maitrisée ainsi qu'un fichier unique de gestion du personnel de l'enseignement général. A terme, l'opération permettra au service de la solde d'avoir non seulement une idée nette de la masse salariale mais aussi d'assurer la meilleure gestion des statistiques du personnel enseignant.

« Cet enrôlement vise à constituer une base de données numériques permettant d'identifier les enseignants d'une manière fiable et maitrisée. Ici à Brazzaville, huit sites abritent cette opération, parmi lesquels les gymnases Nicole-Oba dans le 6e arrondissement Talangaï ; Jean-Paul Matsima et Henri-Elendé dans le premier arrondissement Makélékélé. Dans d'autres arrondissements, l'enrôlement se fait dans les salles de mariage », a précisé Calixte Kolyardo, coordonnateur du PRAASED.

Avant de poser leurs empreintes digitales, les enseignants concernés doivent fournir, chacun selon sa catégorie, des pièces administratives et d'état civil spécifiques justifiant sa présence au poste et son appartenance dans le sous-secteur de l'enseignant général. A l'issue, chaque enseignant bénéficiera d'une carte biométrique dans laquelle sont incorporées toutes ses informations professionnelles y compris ses grades et avancements. A partir de cette carte, l'administration va désormais controler son parcours professionnel ainsi que sa présence sur le tarrain.

Après Brazzaville, l'enrôlement des enseignants se poursuivra à Pointe-Noire, avant de couvrir l'ensemble du territoire national.

A La Une: Education

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X