Maroc: Essaouira - "Ftour partagé", une illustration éloquente du vivre-ensemble harmonieux

Essaouira — Des membres de l'Association "Moga'Jeunes" se sont joints au challenge "Ftour partagé", en offrant, dimanche à l'Eglise d'Essaouira, dans une ambiance empreinte de convivialité, des plats qui garnissent la table ramadanesque marocaine à des membres de la communauté chrétienne établie dans la Cité des Alizés.

Lancée à l'occasion de la Nuit du Destin par l'Association "2Pays, 1Coeur", créée par de jeunes Franco-Marocains, cette initiative consiste à offrir un plat spécifique du mois sacré de Ramadan à des non-Musulmans.

En effet, des membres de l'Association "Moga'Jeunes", présents au quotidien sur le terrain depuis le déclenchement de la pandémie de la Covid-19, notamment au cours de ce mois béni, ont spontanément adhéré à cette initiative très louable, faisant ainsi preuve de leur engagement infaillible à contribuer à toute opération ou action, à même de consacrer les valeurs de partage et de vivre-ensemble harmonieux.

Ils ont, dans ce sens, tenu à partager des plats (chbakias, fkas, briouates, dattes, lait, gâteaux etc), avec des Chrétiens et ce, dans le respect des mesures préventives en vigueur pour endiguer la propagation de la Covid-19. Un pur moment de convivialité et de fraternité qui vient illustrer, une fois encore si besoin est, que les Marocains, où qu'ils vivent, sont les héritiers de la culture ancestrale du vivre-ensemble portée par le Royaume.

Un geste des plus nobles qui a suscité l'admiration des membres de la communauté chrétienne présents à l'Eglise, qui n'ont pas caché leur joie et leur bonheur en accueillant ces jeunes Souiris épris des valeurs de coexistence, de partage, d'entraide et d'ouverture sur les différentes cultures et religions monothéistes.

Dans ce sillage, le Père Jean Claude Gon a souligné qu'une pareille initiative est bel et bien "une marque souirie, d'abord, et marocaine ensuite, à savoir la tolérance".

"Nous sommes heureux, aujourd'hui, de voir qu'au-delà des frontières de l'Eglise, il y a des hommes et des femmes de bonne volonté, des frères et sœurs de tous", a-t-il confié à la MAP.

Et d'enchaîner que cette action est une preuve éloquente de partage. "Nous partageons la joie des Musulmans d'avoir accompli le jeûne qui leur est prescrit et qui ont bien voulu partager cette joie avec d'autres, notamment des Chrétiens".

De son côté, le président de l'association "Moga'Jeunes", Otmane Mazzine a relevé que toutes les religions reconnaissent le caractère sacré de la vie humaine et prêchent la tolérance, la coexistence et la paix, mettant l'accent sur la nécessité de mettre en pratique ces nobles valeurs suprêmes qui "peuvent nous permettre de coexister à l'ère de la mondialisation".

"Nous ne devons pas nous limiter à notre horizon familier, mais veiller à échanger nos expériences et notre savoir avec la majorité de la population, surtout entre nous les jeunes, en commençant tout simplement par les valeurs qui forment et cimentent notre riche identité marocaine plurielle", a-t-il dit, notant qu'Essaouira "est une ville connue et reconnue universellement pour sa diversité où Musulmans, Juifs et Chrétiens sont attachés à l'importance du partage et du vivre-ensemble".

Et de poursuivre que la Nuit du Destin est "une occasion idoine pour les voisins, amis et familles de consacrer ces valeurs humanistes et de démontrer également que ce moment de partage ne doit pas se limiter aux seuls Musulmans, mais doit embrasser aussi Juifs et Chrétiens".

"Un partage qui illustre que la jeunesse marocaine demeure viscéralement fidèle à ces valeurs transmises de génération en génération", a-t-il dit.

Pour sa part, le président de l'association "Marocains Pluriels", Ahmed Ghayat, a indiqué que l'esprit de cette action "est proche du Ftour Pluriel, dont nous avons organisé la 9ème édition il y a une semaine".

"Les jeunes de Moga'Jeunes, des 109, de KechJeunesse, de Hip-Hop Family et de Marocains Pluriels ont donc naturellement relevé le challenge. Ils ont choisi d'offrir chbakias, dattes, lait, msemen, gâteaux etc... aux Paroissiens de différentes Eglises du Royaume", a-t-il précisé.

"Des citoyen(ne)s se sont eux aussi joints à cette initiative et ont partagé un plat de leur table du ftour avec des Chrétiens et des Juifs", s'est-il félicité.

"C'est un pur moment de fraternité en ces temps douloureux. Ces images portent en elles l'empreinte séculaire du Maroc et inspirent l'espoir face à ceux qui prônent le rejet de l'Autre, la haine et le racisme", a conclu M. Ghayat.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X