Sénégal: Accidents électriques - Un organisme de renforcement de la protection des usagers mis en place

Dakar — Le ministère du Pétrole et des Energies annonce que le Sénégal a agréé, par arrêté ministériel, un organisme chargé de renforcer la protection des usagers contre les risques d'accident électrique.

Le Comité sénégalais pour la sécurité des usagers de l'électricité (COSSUEL) vise à "renforcer le dispositif sécuritaire relatif à l'usage et à l'utilisation de l'électricité", explique un communiqué du ministère.

Le COSSUEL a été "agréé par arrêté ministériel", dans le but de contribuer à "renforcer la protection des usagers contre les risques d'accident électrique et sauvegarder ainsi la sécurité des personnes et des biens".

"Le COSSUEL sera désormais l'organisme chargé de délivrer les visas des attestations de conformité des installations électriques selon les normes en vigueur, particulièrement la norme SN01 001", ajoute le texte.

Pour ce faire, poursuit-il, l'organisme agréé "a déjà initié un vaste programme de formation dédié aux installateurs privés avant la délivrance de l'agrément".

"De même, annonce le communiqué, une campagne nationale de communication, d'information et de sensibilisation envers tous les acteurs (... ) sera déroulée concomitamment".

La campagne va concerner les institutions, les entreprises, les organisations patronales et sociales, les usagers domestiques et le grand public. Son but est d'arriver à "une large information des populations".

Trois phases d'essai sont prévue avant la généralisation du projet : une phase préparatoire (3 mai-9 juin), une phase pilote (9 juin-9 juillet) et une phase d'évaluation (12-24 juillet).

Le ministère du Pétrole et des Energie rappelle que "l'énergie électrique ne doit être fournie que dans des installations en conformité avec les règles et normes en vigueur".

"Un contrôle de conformité préalable devient dès lors nécessaire. Il permet de s'assurer de manière certaine que l'installation électrique à alimenter répond bien aux règles de sécurité", souligne la même source.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X