Madagascar: Exportation - La vanille tient le coût

La campagne 2020-2021 de la vanille tire à sa fin. Le bilan est plutôt bon malgré la crise sanitaire.

Surprenante. Avec 10 tonnes de vanille exportées de plus que la campagne précédente, la campagne 2020-2021 de la vanille a dépassé toutes les estimations. C'est le bilan hier en visioconférence par le Conseil national de la vanille qui regroupe dix ministères, des planteurs et onze entités du secteur privé. Ainsi de 1780 tonnes la saison passée, la quantité de vanille exportée est passée cette année à 1790 tonnes. Un record. Cette quantité est composée de 94% de gousses, de 2 % d'extrait être 4% de dérivés. Et ce n'est pas fini étant donné que la campagne sera clôturée à la fin du mois et que des commandes sont en cours. La crise sanitaire semble ne pas avoir eu d'impact important sur la campagne de la vanille. Les membres du CNV ont également mis en évidence les réformes entamées dans le secteur vanille.

« Auparavant c'est la loi de l'offre et de la demande qui a régi le marché. Certains planteurs ont été lésés et ont été à la merci des collecteurs. Ce qui n'est plus le cas . Tout a été régularisé » souligne la ministre de l'Industrie, du commerce et de l'artisanat, Lantosoa Rakotomalala. Chaque planteur devrait produire et commercialiser environ 100 kg de vanille verte chacun. Cent vingt quatre exportateurs ont été ainsi agréés lors de la précédente campagne. Trois opérateurs n'ont pas voulu se conformer au prix Fob de 250 dollars le kilo fixé par le CNV. Leurs agréments ont été retirés.

Rapatriement record

Les conditions de travail des planteurs ont été nettement améliorées alors que les pays destinataires du produit ont été élargis. Vingt neuf pays ont ainsi acheté la vanille malgache dont principalement les États Unis, le Canada, la France, l'Allemagne, la Suisse et les Pays-Bas.

Outre ce record, la campagne 2020-2021 a également été par un rapatriement record de devise atteignant 94%.

D'autres réformes sont en cours pour la nouvelle campagne de vanille verte qui s'ouvre le 20 mai. Le ministère de l'Agriculture fournira des cartes numériques aux planteurs pour les identifier mais aussi pour assurer la traçabilité de leurs produits . De son côté le ministère de l'Industrie, du commerce et de l'industrie dotera mille cinq cent collecteurs préparateurs et acheteurs de vanille formels de carte numérique.

Le prix moyen de vanille verte est fixé à 75.000 ariary. L'objectif est de permettre aux planteurs de vanille d'avoir un revenu décent. Cent mille acteurs vivent directement ou indirectement de la vanille de la plantation à l'exportation.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X