Madagascar: Prise en charge Covid-19 - Le nombre de malades diminue

Il ne reste que près de deux-mille porteurs du virus sous traitement à Madagascar, selon le bilan épidémiologique du 10 mai. En mi-avril, le nombre de malades en traitement a atteint la barre des sept-mille.

Cette baisse des cas se fait sentir dans les hôpitaux et dans les centres de traitement Covid-19 (CTC-19). Le CTC-19 à Ankorondrano n'avait qu'une vingtaine de lits occupés, mardi. Le CTC19 Village Voara à Andohatapenaka a déjà fermé des pavillons, il y a quelques jours. « Le nombre de patients hospitalisés a diminué. Une vingtaine de lits est disponible, en ce moment », indique un médecin qui travaille dans le CTC-19 à Andohatapenaka, hier.

Survivants

Le CTC-19 Mahamasina a eu cent patients, hier, contre près de cent-cinquante cas, en mi-avril. Les hôtels/hôpitaux enregistrent, également, une baisse du nombre de patients. Le nombre de patients sortants est, largement, supérieur par rapport au nombre de patients entrants. De nombreux porteurs du virus ont survécu à la maladie.

« Le confinement pendant le week-end a eu des impacts positifs. Les résultats sont la baisse de la transmission du virus. Nous avons de moins en moins de nouveaux cas. Mais en même temps, la population est consciente du danger lié à la propagation du virus. Les gestes barrières sont de plus en plus respectés », explique un médecin. D'autres estiment que l'augmentation de la capacité d'accueil, suite à l'ouverture de plusieurs CTC-19, a engendré, également, la hausse du nombre de lits disponibles dans les hôpitaux.

Les professionnels de santé restent sur leurs gardes. L'évolution de cette épidémie demeure incertaine. « L'épidémie commence à se calmer. Nous ne savons pas, toutefois, si nous avançons vers la fin de l'épidémie. Ou si c'est juste le calme avant la tempête », déclare le coordonnateur du CTC-19 à Ankorondrano, le Dr Tantely Randriamandranto. L'hiver austral pointe son nez. La période hivernale est propice à la propagation des maladies virales, comme le coronavirus. Le pic de l'épidémie a été atteint pendant l'hiver, lors de la première vague.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X