Afrique de l'Ouest: Notation financière - L'Agence WARA confirme la note A - au Port de Dakar

Pour sa notation de mai 2021, l'agence WARA a confirmé la note de long terme « A- « avec une perspective stable décernée en avril 2020 au Port Autonome de Dakar (PAD), ont annoncé les responsables de cette structure de notation basée à Dakar.

Quant à la notation de court terme, elle demeure « w-3 » avec une perspective stable. Selon les dirigeants de WARA, « la notation reflète notamment la localisation géographique du PAD qui constitue un avantage compétitif naturel, l'adoption d'une structure de « port propriétaire », la compétence élevée de ses équipes, le redressement spectaculaire de sa situation financière et un plan stratégique 2019-2023 clair, cohérent et réaliste, lequel s'inscrit dans une vision à plus long terme ambitieuse mais logique ».

En revanche, WARA avance que la notation du PAD est contrainte par un certain nombre de facteurs. C'est le cas de la dégradation de son image en raison du manque d'espace, de la vétusté de certaines installations et des effets de congestion. WARA évoque également un retard d'investissement qui en fait aujourd'hui un goulot d'étranglement pour l'économie sénégalaise, sans compter l'intensité élevée de la concurrence sur la côte ouest-africaine et l'avance prise par certains pairs sous-régionaux, lesquels ont déjà massivement investi dans l'extension et la modernisation de leurs infrastructures.

De l'avis des dirigeants de WARA, une amélioration de la notation du PAD est tributaire du renforcement de son efficacité opérationnelle, traduite par la réduction du temps d'attente en rade ainsi que les temps de séjour moyens des marchandises et des navires, de la bonne exécution du plan stratégique 2019-2023, mesurable par l'évolution du « Net Promoter Score », du chiffre d'affaires et du taux de marge nette. L'agence de notation relève aussi parmi les facteurs pouvant améliorer la notation du PAD la consolidation du redressement des niveaux de rentabilité, de liquidité et de flexibilité financière, de la bonne exécution des accords de partenariats (DP World pour le projet de Ndayane) et des partenariats à venir (Port sec de Pout, Hinterland malien, municipalité de Yiwu, Pacte de Saly).

Le succès de la mobilisation des ressources externes nécessaires au financement des projets phares et l'évolution favorable, durable et significative de l'environnement macroéconomique régional et/ou mondial, nourrissant les échanges commerciaux et donc l'activité portuaire, figurent également parmi les facteurs pouvant améliorer la notation du PAD.

A contrario, les dirigeants de WARA sont convaincus qu'une détérioration de la notation du PAD serait la conséquence de la persistance des problèmes de congestion, de voirie et de vétusté à même de peser sur la célérité des opérations, de retards dans l'exécution du plan stratégique 2019-2023, qui est indispensable au PAD en vue d'entamer sa deuxième phase de transformation et rattraper ses pairs sous-régionaux, de l'affaiblissement significatif et durable de la situation financière du PAD, du tarissement des financements nécessaires aux investissements structurants, d'une éventuelle divergence de vision entre la direction du PAD et sa tutelle publique ou de la dégradation durable et significative de l'environnement macroéconomique régional et/ou mondial, notamment en raison des contraintes de nature sanitaire.

« A titre de référence, estiment les responsables de WARA, la probabilité d'occurrence des scénarios favorables est égale à celle des scénarios défavorables à moyen terme, d'où la perspective stable assortie à la notation ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X