Ile Maurice: ICTA - Les organisations internationales fustigent les propositions du «consultation paper»

Dans un document envoyé à l'ICTA en réponse au «consultation paper» ce mercredi 12 mai, plus d'une cinquantaine d'organisations et associations internationales tirent la sonnette d'alarme sur les dérives possibles suite à de telles propositions. Reporteurs Sans Frontières, Access Now, la Gambian Press Union, la Korea School of Law, Wikimédia France parmi d'autres expriment leurs inquiétudes quant à la liberté d'expression à Maurice si de telles amendements sont mises en œuvre.

Le groupe dénonce le fait que l'Etat met en danger la sécurité sur internet en s'attaquant à au cryptage, qui garantit le droit à la vie privée. De plus, le rôle du National Digital Ethics Committe est aussi décrié. Les signataires font ressortir que les «illegal and harmful contents» ne sont pas définis, ce qui donnera à ce comité un «unacceptable degree of discretion»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X