Cameroun: F.C Yaoundé II - Les dures réalités de l'élite

Au terme de la phase aller, le club promu cette saison ne compte que cinq points et occupe le dernier rang dans la poule A.

Le 27 février dernier au stade Ahmadou Ahidjo, Fc Yaoundé II (Yafoot) perd (0-1) en match inaugural de la saison en cours face à Pwd de Bamenda, le champion du Cameroun en titre. « Cette première défaite n'est pas alarmante. On peut bien gagner le premier match et ne pas faire une bonne saison par la suite. Il fallait que mes enfants commencent à jouer. La plupart d'entre eux n'avaient pas encore disputé de match d'Elite One. Ils connaissent désormais le stress d'un match de D1 », avait alors déclaré Cyrille Pierre Bilong, l'entraîneur de Yafoot, au terme de la partie.

Sauf qu'au terme de la phase aller dans la poule A, la jeunesse de Yafoot a accumulé neuf matchs sans le moindre succès. Le club du deuxième arrondissement de la capitale a glané son premier point le 17 avril dernier. C'était à la faveur du match nul (1-1) contre Stade Renard de Melong. Le deuxième a été pris quatre jours plus tard face à As Fortuna toujours sur le même score. Des signes encourageants qui ont été récompensés dimanche dernier par la victoire 2-0 devant Eding Sport Fc de la Lékié. Un premier moment d'euphorie qui ne change pas la situation du club. Avec cinq points au compteur, le club reste la lanterne rouge de la poule A d'Elite One avec seulement trois buts marqués et 10 concédés.

Des performances qui contrastent avec la bonne présaison du club promu en D1. Voguant sur la voie de la continuité, le staff technique a opté pour le pari de la jeunesse. Celle-là qui est parvenue à batailler avec ardeur et énergie pour la montée dans l'élite. Des jeunes qui sont pour la plupart à leur première expérience en D1 à l'exception du défenseur Pierre Makani, présent au club durant son dernier séjour en championnat d'élite. Le seul véritable renfort intervenu cette saison dans l'effectif est l'ancien joueur du Tonnerre, Steve Alain Joël Mimche.Deux joueurs d'expérience noyés dans le naufrage collectif de l'équipe.

Cyrille Pierre Bilong, le patron de l'encadrement technique a son explication : « S'il faut être froid, le niveau escompté n'est pas encore atteint. Ils ont la volonté, l'envie, la détermination de faire bien, mais rien ne marche », explique-t-il. Volontaire dans le jeu, la jeunesse de Yafoot pèche considérablement sur de petits détails. Des fautes de concentration, des relâchements défensifs dans le marquage, inefficacité offensive en sont les parfaites illustrations. Face à cette situation, le staff technique envisage de donner un nouveau souffle au groupe.

Ceci à travers le recrutement de joueurs accumulant quelques années d'Elite One dans les jambes. « Nous avons déjà commencé à réfléchir sur des joueurs un peu expérimentés. Certains sont arrivés depuis la deuxième semaine d'avril. On les prépare déjà pour les échéances à venir. C'est mal embarqué, mais on peut se sauver », a laissé clairement entendre Cyrille Pierre Bilong .

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X