Afrique: Multiléralisme - La Chine formule quatre propositions pour une coopération gagnant-gagnant

Le conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi, a présidé le 7 mai, par visioconférence, une réunion de haut niveau du Conseil de sécurité des Nations unies, appelant à une coopération gagnant-gagnant pour pratiquer un véritable multilatéralisme.

A l'initiative de la Chine, qui assure, ce mois de mai, la présidence tournante du Conseil de sécurité, la réunion avait pour thème : "Maintien de la paix et de la sécurité internationales : défendre le multilatéralisme et le système international centré sur les Nations unies".

A l'occasion, Wang Yi a présenté quatre propositions pour permettre à toutes les parties de pratiquer le multilatéralisme. Il s'agit, selon lui de mener le dialogue et la coopération sur la base de l'égalité et du respect mutuel ; rechercher l'équité et la justice, au lieu de l'intimidation.

« L'essentiel est de promouvoir la démocratisation des relations internationales, afin que tous les pays partagent la responsabilité de la gouvernance et promeuvent conjointement le développement pacifique », car, a-t-il souligné, « la clé est de promouvoir l'état de droit dans les relations internationales, de respecter le droit international universellement reconnu et les accords internationaux décidés en commun ».

Considérant par ailleurs que les règles internationales ne sont ni les brevets ni les privilèges de certains pays, Wang Yi estime qu'elles doivent être respectées par tous les pays, sans exceptionnalisme.

Dans sa troisième proposition, le chef de la diplomatie chinoise appelle toutes les parties à se concentrer sur l'action dans la résolution des problèmes afin que les pays intègrent leurs intérêts nationaux aux intérêts mondiaux.

« Tous les pays, en particulier les grandes nations, doivent prendre en considération les intérêts actuels et à long terme et ne doivent pas saper la paix durable et le développement durable du monde au prix des besoins à court terme », relève le conseiller d'État.

Pour sa quatrième proposition, la Chine invite les parties au respect de la diversité tout en s'abstenant à rechercher la suprématie

Saluant l'initiative de la Chine d'organiser cette réunion, les participants ont convenu que, dans la situation actuelle, la communauté internationale devait renforcer la solidarité et la coopération, continuer à suivre les objectifs et principes de la Charte des Nations unies et renforcer l'autorité et le rôle de l'ONU. Ils ont également estimé que toutes les parties devraient conjuguer leurs efforts pour répondre aux défis mondiaux liés à la crise sanitaire causée par la COVID-19 et le changement climatique.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X