Togo: Djimon Oré en audience correctionnelle

Interpellé depuis le 29 Avril dernier, le président du FPD (Front des Patriotes pour la Démocratie), ancien ministre et ancien député, Djimon Oré, n'est pas sorti de l'auberge.

L'homme à qui il est reproché une atteinte à l'honneur, tentatives de troubles aggravés à l'ordre publique et outrages envers les représentants de l'autorité publique, qui jusqu'alors était gardé à vue, était hier mardi en audience correctionnelle. Comme dans la pratique, l'ancien collaborateur du Chef de file de l'opposition togolaise et président national de l'UFC (Union des Forces de Changement), Gilchrist Olympio, a été pour l'occasion présenté au Procureur de la République.

Il doit dès lors attendre de ce dernier une décision sur son triste sort, lui qui a habitué les Togolais à un discours allant dans le sens de l'ouverture d'une transition politique à la tête du pays et à la mise sur pied d'une Constituante.

Sera-t-il libéré passera-t-il en jugement ? Bon à suivre !

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X