Maroc: M. Bourita s'entretient avec son homologue ivoirienne

Rabat — Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, s'est entretenu, mardi par visioconférence, avec la ministre d'État, ministre des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et de la diaspora, Kandia Kamissoko Camara.

Les deux ministres ont exalté le niveau des relations d'amitié et de coopération entre les deux pays, depuis l'avènement du règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et l'accession à la magistrature suprême du Président de la République de Côte d'Ivoire, S.E.M. Alassane Ouattara, indique un communiqué du ministère.

Se félicitant que les relations bilatérales, empreintes de fraternité et de solidarité, couvrent l'éducation, les infrastructures, le BTP, l'agro-industrie, l'énergie, la religion, logement et les banques, les ministres ont pris note avec satisfaction du niveau d'exécution des accords bilatéraux signés lors des différentes visites réciproques des deux Chefs d'État.

La ministre d'État ivoirienne et M. Bourita ont réaffirmé, à cette occasion, la volonté de leurs Chefs d'État de renforcer et d'approfondir ces relations bilatérales, de les intensifier et de les diversifier davantage.

Par ailleurs, M. Bourita a réitéré les remerciements du Maroc à la Côte d'Ivoire pour son soutien constant et ferme à l'intégrité territoriale du Maroc, notamment par ses positions claires en faveur du Sahara marocain, dans les instances régionales et internationales et par ses actions sur le terrain avec l'ouverture d'un Consulat Général de la Côte d'Ivoire à Laâyoune, en février 2020, et le soutien exprimé à l'action du Maroc après la libération du passage au poste frontalier d'El Guergarate entre le Maroc et la Mauritanie, ajoute le communiqué.

Mme Kamissoko Camara a, pour sa part, renouvelé l'appui ferme de son pays à une solution politique négociée, consensuelle et définitive du différend autour du Sahara marocain et au respect de la décision 693, adoptée au niveau des Chefs d'État africains, au Sommet de l'Union africaine de Nouakchott, en juillet 2018, qui a réaffirmé l'exclusivité des Nations Unies en tant que cadre de recherche d'une solution politique, mutuellement acceptable, réaliste, pragmatique et durable à la question du Sahara, souligne la même source.

Sur le plan régional, les deux ministres ont réaffirmé le leadership et l'engagement de leurs Chefs d'État respectifs en matière de développement du continent africain.

Abordant les questions de sécurité, M. Bourita et Mme Kamissoko Camara ont exprimé leur vive préoccupation face à la montée de l'extrémisme et du terrorisme en Afrique, notamment dans les régions du Sahel et du Sahara. Ils ont, à cet égard, réaffirmé leur engagement à œuvrer de concert en faveur de la paix, de la stabilité et du développement dans ces régions.

Les ministres se sont engagés à une meilleure coordination de leurs actions et à un soutien mutuel des candidatures marocaines et ivoiriennes au sein des instances régionales et internationales.

Dans ce cadre, M. Bourita a tenu à adresser ses vifs remerciements à son homologue ivoirienne pour le soutien inconditionnel apporté par la Côte d'Ivoire aux différentes candidatures marocaines, notamment au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies (2028-2029), au Conseil des Droits de l'Homme (2023-2025), au poste de membre au Conseil exécutif de l'Organisation mondiale du tourisme (2022-2025) et au poste de Président de la Commission de la fonction publique internationale (2023-2026).

M. Bourita s'est également félicité de l'engagement de la Côte d'Ivoire dans son soutien à l'action du Maroc au sein de l'Union africaine, conclut le communiqué.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X