Maroc: Basketball - Trois questions à Mustapha Aourach, président de la BRMBB

interview

Casablanca — Dans une interview accordée à la MAP, le président de la Fédération royale marocaine de basketball (FRMBB), Mustapha Aourach, met la lumière sur les mesures phares prises par la Fédération pour la reprise du championnat national et sur les grandes lignes du programme de l'instance fédérale.

1- Depuis votre élection à la tête du bureau directeur de la FRMBB en décembre dernier, et dans le sillage des moments difficiles traversés par le basketball national, quelles sont les mesures que vous avez entreprises pour la reprise du championnat national ?

A la faveur du plan d'urgence décidé par le bureau directeur et le travail inlassable abattu par la FRMBB, outre l'implication agissante de tous les clubs, nous avons réussi, en moins d'un mois, à donner le coup d'envoi officiel du championnat national pour toutes les divisions (hommes et dames). Cette reprise a redonné vie à la balle orange nationale et à ses différentes composantes.

La reprise de la compétition n'a pas été une tâche facile. Grâce à la conjugaison des efforts de tout un chacun et aux sacrifices consentis par les clubs, en dépit du manque des moyens, le public peut enfin suivre les matches de basketball, désormais retransmis sur la télévision.

En plus, ont été organisées les finales de la Coupe du trône (hommes et dames) au titre de la saison 2018-2019 à Rabat, le 26 avril dernier, en plus de la finale du championnat national de la division excellence (dames), au titre de la même saison.

2- Lors de la dernière assemblée générale, vous avez présenté votre plan d'action. Quels en sont les principaux axes ?

Le nouveau bureau directeur s'attèle à l'exécution des décisions prises lors de cette AG et du projet de la FRMBB, reposant essentiellement sur la restructuration du basketball national et le travail à la base, intéressant en particulier les jeunes catégories.

Ce projet ambitieux aspire à assurer plus de rayonnement à la balle orange nationale au niveau international à travers le plan d'action 2014-2024, qui vise à former une nouvelle génération de joueurs capables de renforcer les rangs des équipes nationales dans les différentes catégories et défendre les couleurs nationales dans les manifestations sportives continentales et internationales, après les conflits qui ont conduit à l'arrêt des compétitions pendant près de deux ans.

3- La Fédération traverse actuellement une crise financière grave. Est ce qu'il existe des contrats et partenariats avec des sponsors pour diversifier les sources de revenus ?

Le niveau de jeu s'est beaucoup amélioré par rapport à 2014, grâce notamment aux nouveaux équipements acquis. Or, le manque de moyens financiers freine l'essor de ce sport.

A ce sujet, le bureau directeur s'est fixé comme objectif d'attirer de nouveaux sponsors et gagner la confiance du public de la balle orange.

La chaleur ressentie actuellement dans les arènes de basketball doit se poursuivre à la faveur des partenariats et conventions entre les clubs et les différents sponsors.

Concernant le basketball féminin, la fédération a fixé un programme ambitieux visant à mettre à la disposition des clubs féminins les conditions et moyens de réussite. Dès réception de la subvention budgétaire accordée à la FRMBB, les clubs féminins seront les premiers à en bénéficier.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X