Angola: L'APNG clarifie les offres sur les bassins du Bas Congo et de Kwanza

Luanda — L'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG) tient deux sessions virtuelles ce mercredi pour clarifier le processus d'appel d'offres 2020 sur les bassins terrestres du Bas-Congo et de Kwanza, dont les annonces publiques ont été publiées le 30 avril.

A des moments différents, les deux sessions sont destinées aux marchés Afrique / Asie / Europe et Afrique / Europe / Amérique, selon une note du Concessionnaire National parvenu à l'ANGOP.

L'ouverture de l'appel d'offres public pour l'appel d'offres pour les nouveaux blocs pétroliers concerne trois du bassin on-shore du Bas-Congo (CON 1, CON 5 et CON 6) et six autres du bassin on-shore de Kwanza (KON 5, KON 6, KON 8, KON 9, KON 17 et KON 20).

Plus de 500 millions de barils de pétrole sont disponibles dans les bassins on-shore du Bas Congo et de Kwanza, pour l'exploration et la production d'éventuels investisseurs nationaux et étrangers.

L'ANPG a déjà présenté, en Roadshow, le potentiel existant aux investisseurs et met à disposition toutes les données en termes de puits et de sismique, ainsi qu'un rapport d'étude géologique qui ont été réalisés au cours de ces années.

Pour les neuf blocs à soumissionner, les entreprises en compétition pour le poste d'opérateur ou de non-opérateur exécutent le paiement d'un droit de participation (droit d'entrée) d'un montant d'un million de dollars, qui donne accès au paquet de données des bassins du Baixo Congo et Kwanza.

Les propositions doivent être soumises avant 17 h 30 le 9 juin 2021.

La forme du contrat à signer entre le concessionnaire national et ses associés sera le contrat de partage de production (CPP) en vigueur.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X