Cameroun: Coopération judiciaire - Le pays et la France posent les fondations

En collaboration avec l'ambassade de France au Cameroun et l'Ecole nationale de magistrature de Paris, le ministère de la Justice organise depuis hier à Yaoundé, un atelier pour outiller des magistrats.

L'Ecole nationale d'Administration et de Magistrature (Enam) de Yaoundé abrite depuis hier 11 mai, un atelier de formation sur « L'entraide pénale internationale ». Organisée par le ministère de la Justice, l'ambassade de France au Cameroun et l'Ecole nationale de magistrature de Paris, cette formation est adressée à 25 magistrats professionnels camerounais.

La cérémonie de lancement a été présidée par le ministre délégué auprès du ministre de la Justice garde des Sceaux, Jean de Dieu Momo. Elle s'est tenue en présence du Conseiller de coopération et d'action culturelle de l'ambassade de France, Yann Lorvo, et du directeur général de l'Enam, Bertrand Pierre Soumbou Angoula.

Cet atelier de formation a deux enjeux majeurs. Le premier consiste à outiller les magistrats camerounais sur les nouvelles pratiques relatives à la coopération judiciaire internationale. Pour ce faire, « ils devront s'approprier l'expérience française en la matière et rompre avec la routine pour devenir des acteurs d'une nouvelle donne adaptée aux exigences de l'heure », a indiqué le ministre Jean de Dieu Momo.

Le deuxième enjeu, et non le moins important, s'inscrit dans la perspective d'asseoir les bases d'une collaboration judiciaire pérenne entre le Cameroun et la France. D'autant que, «les deux pays sont non seulement liés par des accords judiciaires, mais aussi par une tradition judiciaire et ju- ridique de longue date», a-t-il rappelé.

Au regard de ces attentes, les parties prenantes ont formulé le vœu de voir germer de ces travaux, des fruits concrets. Lesquels vont réenclencher une dynamique coopérative en ce qui concerne le combat contre la criminalité transnationale, gage d'efficacité et d'efficience de l'action pénale .

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X