Gabon: Le pays sera-t-il bientôt membre du Commonwealth?

Wikimedia Commons
Vue d'une rue de Port-Gentil au Gabon

Le Gabon pourrait-il bientôt adhérer au Commonwealth ? L'hypothèse semble de plus en plus plausible. Une délégation du Commonwealth s'est rendue récemment dans la capitale gabonaise alors que le président gabonais, lors d'une visite de travail à Londres s'est entretenu mardi 11 mai avec la secrétaire générale de l'Organisation qui regroupe 54 pays anglophones.

Si l'on en juge par les quelques mots tweetés par le président gabonais à la sortie de son entretien avec Patricia Scotland, les choses pourraient aller vite.

Échange très chaleureux et concluant avec l'Honorable @PScotlandCSG en vue de l'adhésion du #Gabon au @commonwealthsec.

Ce serait pour notre pays un apport historique !

Cette volonté commune pourrait se concrétiser dès le prochain Sommet du #Commonwealth à Kigali.#GabonForward pic.twitter.com/zwLaz4OVJO

- Ali Bongo Ondimba (@PresidentABO) May 11, 2021

L'admission du Gabon pourrait se faire des le mois prochain à Kigali. C'est là que doit se tenir le sommet de l'organisation des pays anglophones. Ali Bongo Ondimba qualifie d'ailleurs son échange avec la secrétaire générale du Commonwealth de chaleureux et concluant. Il évoque en parlant de cette possible adhésion de « tournant historique ».

Tourner la page française ?

La rencontre du mardi 11 mai intervient en effet peu de temps après la visite à Libreville d'une délégation du Commonwealth. Elle est venue s'assurer notamment que cette candidature gabonaise respecte les critères en matière de droits humains et de démocratie.

Il faut dire que la volonté du Gabon d'adhérer au Commonwealth -- en introduisant notamment l'anglais comme deuxième langue -- n'est pas nouvelle. Les premiers échanges avaient débuté il y a plus de dix ans. Officiellement, il s'agit de s'ouvrir à d'autres partenaires souvent perçus comme plus dynamiques sur le plan économique que la France. Peut-être faut-il voir aussi comme l'évoquent certains observateurs une certaine lassitude vis-à-vis de l'ancienne puissance coloniale.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X