Ile Maurice: Covid-19 - Rapatriement - 10 Indiens ont-ils embarqué sur le vol Paris-Maurice lundi ?

Troublant. Selon nos informations, dix Indiens seraient venus à Maurice d'une façon quasi-clandestine. Ils se seraient rendus à Paris d'abord pour prendre le vol MK 015 pour Maurice. C'est un vol de rapatriement et il semblerait que des Mauriciens attendant de rentrer au pays sont restés en rade, ou plutôt à l'aéroport.

Sollicité à ce propos, un haut cadre d'Air Mauritius dit ne pas être au courant tout de cette affaire en nous rappelant que les autorisations sont accordées par le ministère des Affaires étrangères. Il souligne d'ailleurs qu'il y avait de la place dans l'avion et qu'il ne comprenait pas pourquoi des Mauriciens n'ont pu y embarquer.

Du côté du gouvernement, on nous fait comprendre qu'il est impossible que des Indiens aient pu embarquer pour Maurice, sauf s'ils détiennent un permis de travail ou de résidence. «D'ailleurs, plusieurs Français résidant à Maurice ont pris ce vol lundi», nous dit notre interlocuteur. Pourquoi alors n'a-t-on pas pris des Mauriciens à Paris alors qu'il y avait de la place ? Pas de réponse précise sauf pour nous dire qu'il faudra attendre que la liste des passagers soit consultée.

Du côté du ministère des Affaires étrangères, on n'a pas daigné répondre à nos sollicitations.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X