Ile Maurice: Covid-19 / Non-respect des règles sanitaires - Plus de 20 000 contraventions dressées

Alors que le nombre de cas de Covid-19 repart à la hausse depuis la semaine dernière, la police, elle aussi, accentue sa campagne de sensibilisation dans les transports publics, notamment. Des officiers ont débarqué hier, mardi 11 mai, dans plusieurs autobus dans différentes régions de l'île afin de veiller à ce que les règles sanitaires soient respectées.

Les officiers ont mis l'accent sur l'importance du port du masque et ont expliqué au public ce qu'ils risquent s'ils ne portent pas leur masque correctement. Par ailleurs, au terme de cette opération, les policiers ont noté que dans les autobus en tout cas, les voyageurs respectent les consignes.

Ce n'est pas toujours le cas ailleurs. Car durant la journée d'hier toujours, 138 personnes ont été prises en contravention pour non-port du masque. Alors que 6 personnes ont écopé de contraventions pour «breach of temporary restriction on movement order» dans les zones rouges.

Soulignons que depuis le 10 mars, 7 318 contraventions ont été enregistrées pour non-port du masque alors que 13 392 contraventions pour «breach of temporary restriction on movement order» ont été dressées.

Les contrevenants risquent une amende allant jusqu'à Rs 500 000 et une peine allant jusqu'à 5 ans de prison pour ces offenses.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X