Sénégal: Télécommunications - Expresso va bientôt disposer d'une licence 4G

Dans le cadre de renforcement de la densité du réseau et de l'amélioration de la qualité des services de télécommunication et de connectivité, une signature du cahier des charges concernant l'acquisition et le déploiement de la licence 4 G sur le territoire national, et l'extension de la licence d'exploitation d'Expresso a été tenue hier, mardi 11 mai.

Expresso va bientôt disposer d'une nouvelle licence pour l'exploitation de la 4G (quatrième génération des réseaux mobiles) au Sénégal. La cérémonie de signature du cahier des charges s'est déroulée hier, mardi 11 mai en présence du ministre de l'économie numérique et des télécommunications, Yankhoba Diattara, de celle du directeur l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdoul Doudou Ly ainsi que le directeur général d'Expresso Sénégal (groupe Sudatel), Hani Osman El Hassan. Avec ce nouveau bail, il s'agira pour Expresso de tenter de se relancer dans un marché en permanente évolution. Cette licence 4G modifie la licence générale dont disposait Expresso qui est ainsi réévaluée et rehaussée selon les exigences du marché. Le ministre de l'économie numérique a fait savoir que 200 milliards FCFA ont déjà été investis par l'État du Sénégal dans des infrastructures dédiées à la télécommunication.

Une façon de mettre en lumière la nouvelle politique impulsée qui consiste à faire de l'économie numérique une locomotive pour les tous les autres secteurs économiques. «A ce jour, Expresso a couvert 10 et 14 régions du Sénégal avec des services 4G et dans les mois à venir mai et juin il aura couvert 13 régions avec une couverture totale de 45% de la population.

L'objectif est de couvrir 65% de la population en 4G d'ici la fin de l'année 2021 juste pour souligner les investissements réalisés dans un passé ressent ont permis une augmentation de la couverture de 3G à 60% de la population avec l'ambition de passer 80% en fin de l'année. Nous avons transformé notre réseau en NPLS. Ce travail se poursuivra jusqu'à ce que l'ensemble du territoire sénégalais soit entièrement couvert de technologie numérique pour aider et s'aligner sur le plan de numérisation Sénégal «20- 25», dit le directeur général, Monsieur Hani El Hassan.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X