Togo: Satisfecit mais des recommandations sur des points à améliorer formulées par une mission d'audit

Les transferts monétaires, sous-composante de la composante des Projets Filets sociaux et service de base (FSB), dont la mise en œuvre a démarré depuis 2017, elle prend en compte beaucoup de communautés vulnérables dans la région des Savanes. Cette sous composante ainsi que celle du projet d'opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (Ejv), a fait l'objet du 26 au 29 Avril dernier d'une mission d'audit des projets FSB et EJV dans la région des Savanes.

Objectif d'une telle mission conduite par trois auditeurs du cabinet TATE & ASSOCIÉS pour le compte de la Banque mondiale, faire la revue des aspects techniques et financiers des composantes desdits projets afin de relever les points à améliorer.

Il est ressorti que cette mission a permis d'avoir un œil regardant sur les lignes budgétaires et des pièces comptables liées aux projets et d'effectuer des visites de terrain en vue de constater de visu les réalisations dans les villages bénéficiaires. Ainsi, les membres de cette mission ont fait le tour à Takpamba, Poyokou, Nassiégou, Goulougoussi, Onadjoa, Gniyargou et Gnanga pour le compte du projet Filets sociaux et services de base (Fsb) dans le cadre des composantes infrastructures socioéconomiques de base et transferts monétaires.

Des informations, il a été noté indique-t-on des satisfactions quant à l'exécution de ces projets mais aussi, des recommandations ont été formulées sur des points qui restent à améliorer.

Déjà au mois d'Avril dernier, dans un bilan sur les activités menées, il en est ressorti la sous composante Transferts monétaires visant à accroitre le revenu et la consommation des ménages ciblés et, de ce fait, leur capacité à faire face aux chocs, à travers un transfert monétaire d'une valeur de 15 000 F CFA par ménage bénéficiaire par mois touche 685 villages au plan national, dont 173 dans la région des Savanes. Ces derniers sont répartis entre le volet Etat, 44 ménages bénéficiaires et celui sur le financement de la Banque mondiale, 129 ménages bénéficiaires.

A tout prendre, il s'agissait de 15.233 ménages payés sur 15.296 prévus (99,6%) parmi lesquels, 11.637 bénéficiaires ont pu initier une activité génératrice de revenus (Agr). Ce qui n'est pas rien.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X