Sénégal: Kaolack / Réhabilitation de la gare routière "Thiers liberté" - L'Etat injecte 180 millions

Le gouvernement du Sénégal, par le biais de son ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du désenclavement, vient d'injecter une enveloppe de 180 millions de francs Cfa pour la réhabilitation de la gare routière "Thiers Liberté" de Kaolack, communément appelée "Garage Dakar".

La première visite de chantier a été effectuée hier, par le gouverneur de Kaolack, Alioune Badara Mbengue, en compagnie du Chef de l'antenne interrégionale de l'Ageroute et d'autres chefs de services et dignitaires de Kaolack. D'une durée d'exécution de deux mois, avant l'arrivée de l'hivernage prochain, ce projet est debout pour répondre à une vieille doléance brandie et démarchée par le bureau du Regroupement des chauffeurs de la gare routière.

Selon le président Dame Lo, "la gare routière "Thiers Libertés", pis, sa piste et son hangar, ont toujours constitué un casse-tête pour la Direction du regroupement. Surtout en période d'hivernage où il était quasi impossible d'accéder à la piste. À chaque fois on se trouvait dans l'obligation d'oublier nos propres soucis domestiques à cause de l'État de la gare routière. Mais c'est grâce au ministre Mansour Faye que ces soucis se sont effrités. Et d'ici la fin du mois prochain, la gare routière va rentrer dans la seconde phase de son histoire", explique le président Dame Lo.

Quant au gouverneur de la région, Alioune Badara Mbengue, il souligne que "l'Etat du Sénégal a injecté de fortes sommes d'argent pour soutenir le transport. Et nous devons tous nous organiser pour que ces politiques, dans leur ensemble, profitent autant au monde du transport qu'aux populations transitant par les gares.

Et pour y arriver, il faudra que tout le personnel, vendeurs, chauffeurs, apprentis, coxeurs (rabatteurs) et tout le monde s'organisent pour nettoyer en permanence et entretenir les gares routières de manière pérenne", recommande-t-il,

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X