Togo: Aller anfang IST schwer*

12 Mai 2021
interview

Installé depuis 60 ans au Togo, le Goethe-Institut contribue à la promotion de la culture allemande.

Son directeur est Edem Attiogbé. Sa mission est de promouvoir la langue allemande, d'encourager la coopération culturelle internationale et de communiquer une image aussi complète et positive que possible de l'Allemagne.

Republicoftogo.com : Comment parvenez-vous à remplir cette mission ?

Edem Attiogbé : L'institut s'appuie sur ses trois départements : la langue, les programmes culturels et le centre d'information et la bibliothèque.

Depuis 60 ans, le Goethe-Institut est l'adresse de référence pour l'apprentissage de la langue allemande au Togo. Une grande partie des étudiants togolais en Allemagne a appris la langue ici. Nous accordons chaque année des bourses à des élèves ou des professeurs pour parfaire leur formation en Allemagne.

Nous coordonnons également les activités du projet PASCH (Partnerschulen, les écoles, partenaires de l'avenir). Il s'agit d'une initiative du ministère allemand des Affaires étrangères lancée en 2008.

Elle met en réseau, dans environ 120 pays, plus de 2.000 écoles où l'allemand est particulièrement important.

Au Togo cinq établissements scolaires font actuellement partie de ce réseau. Il s'agit du Collège Saint Joseph, du Lycée du 2 février qui sont tous les deux à Lomé, du Lycée de Notsè, du Lycée Moderne de Sokodé et du Lycée de Nassablé (Dapaong).

A part la promotion de la langue allemande, l'institut organise également des manifestations culturelles (des représentations théâtrales, des concerts, des spectacles de danse, des soirées de contes, conférences sur différents thèmes ... ).

Enfin le département 'Information & Bibliothèque' propose des ressources sur les aspects actuels de la vie culturelle, sociale et politique en Allemagne et soutient la coopération avec des bibliothèques locales et les échanges professionnels avec l'Allemagne.

Republicoftogo.com : Avez-vous constaté ces dernières années une plus forte demande des jeunes pour apprendre l'allemand ?

Edem Attiogbé : Il y a un intérêt croissant pour l'apprentissage de l'allemand, comme en témoignent les centaines de personnes qui suivent nos cours de langue ou passent nos examens chaque année. Nous notons avec satisfaction également que davantage de personnes ne s'arrêtent pas au niveau débutant, mais font l'effort d'atteindre un niveau intermédiaire voire avancé. Ce qui est essentiel pour une maîtrise parfaite de la langue.

Republicoftogo.com : Pourtant, l'allemand n'est pas une langue utilisée comme l'anglais ou l'espagnol

Edem Attiogbé : Plus de 100 millions de personnes en Autriche, en Suisse et en Allemagne parlent allemand. Cela fait de l'allemand la langue maternelle la plus parlée en Europe et l'une des dix langues les plus parlées au monde.

Republicoftogo.com: L'Institut a-t-il été affecté par la crise sanitaire ?

Edem Attiogbé : Oui et nous avons réduit les effectifs de nos classes en présentiel et proposons depuis le mois de mai 2020 des cours en ligne encadrés par nos enseignants qualifiés. Cela a l'avantage de permettre aux personnes intéressées par nos cours d'allemand dans les autres villes du Togo, en dehors de Lomé, de profiter de nos offres.

Nous prévoyons reprendre prochainement nos activités culturelles en adoptant, si possible, des formats numériques et en tenant compte des mesures sanitaires en vigueur. Nous souhaitons, pour les dix prochaines années, ensemble avec nos partenaires, renforcer davantage la coopération culturelle entre l'Allemagne et le Togo. Nous tenons à remercier tous nos partenaires et amis qui nous ont accompagnés au cours des six dernières décennies

______

* Tous les débuts sont difficiles

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X