Cote d'Ivoire: Bitumage de l'axe Bingerville-Eloka-Ebrah - Beugré Mambé satisfait de l'état d'avancement des travaux

Une délégation conduite par le ministre-gouverneur du District d'Abidjan s'est rendue sur les chantiers, le 11 mai , à Bingerville.

Beugré Mambé, ministre-gouverneur du District d'Abidjan, a visité, le 11 mai, le chantier de l'axe Bingerville-Eloka-Ebrah, ainsi que le lycée régional d'Eloka. Accompagné du directeur général adjoint de l'Ageroute, Yapo Calixe, Beugré Mambé est allé s'enquérir de l'état d'avancement des travaux.

Au terme de la visite, le ministre-gouverneur s'est dit satisfait du niveau des travaux. « Nous sommes énormément satisfait des travaux puisque les délais ont été pratiquement respectés, malgré un léger retard. Cependant, pour le déplacement des réseaux, des négociations s'imposaient avec les populations et les autorités en place. En plus, la chaussée est du béton bitumineux. C'est l'une des chaussées les plus lourdes qu'on puisse offrir ; après les pistes d'atterrissage des avions », s'est réjoui Beugré Mambé qui s'est félicité de la collaboration entre le District d'Abidjan, le Bnetd, l'Ageroute, le ministère de l'Equipement et de l'Entretien routier dans le cadre de la réalisation des travaux.

Beugré Mambé a ajouté que ce tronçon, long de 30 km, pour un coût d'environ 40 milliards, va contribuer à l'amélioration du cadre de vie des populations. Beugré Mambé a, par ailleurs, souligné que le District d'Abidjan se projette dans une perspective de développement urbain structuré, encadré et maîtrisé. « La force d'une grande ville, c'est sa capacité à anticiper les problèmes urbains. Si nous attendons que les problèmes surviennent avant d'agir, nous aurons pas mal de difficultés à trouver des solutions », a-t-il averti.

Après le chantier Bingerville-Eloka-Ebrah, la délégation du ministre-gouverneur du District d'Abidjan a mis le cap sur Eloka où elle a visité celui du lycée régional de ce village dont la première phase sera livrée en septembre.

« Le coût de la première phase de ce lycée est estimé à 400 millions et la seconde à 6 milliards de Fcfa. Ce lycée disposera d'un internat. Jusqu'ici, les élèves de CM2 des villages d'Elokato et Elokaté sont affectés à Bingerville où se trouver un tuteur est un véritable parcours du combattant. D'où la déperdition scolaire que cela engendre. C'est pourquoi, nous avons décidé de construire un lycée avec internat au profit des enfants de ces deux villages », a-t-il confié à la presse.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X