Cote d'Ivoire: Taekwondo - Les athlètes à Man pour peaufiner leur forme

Si tout se passe comme prévu, les athlètes ivoiriens du taekwondo qualifiés pour les Jeux olympiques de Tokyo devraient prendre la route, le 16 ou, au plus tard, le 18 mai, pour la ville Man.

La Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd) qui ne laisse rien au hasard a prévu dans son plan de préparation, un travail en altitude. Une manière de leur permettre de s'acclimater avant le voyage de Tokyo, du 23 juillet au 8 août.

Dans la région des 18 montagnes, l'équipe nationale passera une dizaine de jours. C'est après cette retraite qu'elle reviendra à Abidjan afin de s'envoler pour Dakar, en vue de disputer le championnat d'Afrique des nations.

De la capitale sénégalaise, l'équipe mettra le cap sur le Luxembourg, puis sur le Liban pour des Open internationaux. Avant de rallier le Japon pour attaquer les Jeux olympiques du Cio. « Ce sera ma première participation aux Jeux olympiques. Mais je n'ai pas d'appréhension parce que les athlètes que nous allons croiser aux JO sont les mêmes que nous avons déjà croisés dans plusieurs compétitions, telles que les Grands Prix, les différents Open et les championnats du monde. Nous nous connaissons déjà. Comme on le dit, c'est sur des détails que la différence va se faire », estime Seydou Gbané, le capitaine de l'équipe. Qui traduit l'état d'esprit du groupe.

« Toute l'équipe est très motivée. Grâce au président Bamba Cheick Daniel, nous sommes au vert depuis plusieurs mois. Jusqu'ici, nous avons coché toutes les cases représentant les différentes étapes de notre préparation. Il n'y a pas de raison qu'on ne triomphe pas à Tokyo. En tout cas, nous visons tous la médaille d'or », a-t-il révélé.

Si pour Seydou Gbané et Charlène Traoré, les JO sont une découverte, en revanche, Ruth Gbagbi est à sa troisième participation et Cheick Cissé à sa deuxième. Ils sont là pour rassurer et galvaniser tout le groupe.

Sans même attendre que le gouvernement ivoirien se décide à leur donner les moyens, la Fédération ivoirienne de taekwondo avait déjà anticipé en mettant en route son plan de préparation. Ainsi, à sept mois du coup d'envoi des jeux planétaires, les athlètes sont heureux de travailler dans les meilleures conditions possibles, sous la houlette de leurs entraîneurs, Chérif Adama et Jérôme Essapa.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X