Sénégal: Livre - Thierno Boynadji explore le Sénégal des profondeurs avec « Leidi men »

S'inspirant du quotidien des populations locales dans le cadre de ses activités professionnelles, Thierno Boynadji, chercheur, a sorti son premier livre, «Leidi Men» (notre pays, en langue pulaar). Ce recueil de nouvelles paru début mai aux éditions Kocc met en relief le Sénégal des profondeurs.

«Leidi Men» ! Au premier coup d'œil, le titre, très proche d'une expression anglaise «Ladymen», peut laisser présager d'un engagement politique ou pour des questions de genre notamment dans les ghettos afro-américains. Mais, en réalité, le contenu de l'œuvre est tout autre. Certes, l'auteur a su faire voyager son lecteur, dans ce livre de 110 pages, mais il s'est limité au Sénégal des profondeurs.

De son vrai nom Thierno Amadou Alpha Kane, originaire de Thilogne, dans la région naturelle du Fouta, Thierno Boynadji a allié modernité et tradition à travers les pans de la culture pulaar, surtout à travers les proverbes et expressions idiomatiques, les chutes brutales, les fins inattendues. «Il s'agit de parler d'histoires de notre pays», confie-t-il.

Ainsi, dans un engagement hors du commun, l'auteur, enseignant puis agent de développement communautaire, a fait la peinture d'une société en pleine mutation, en proie à beaucoup de fractures avouées ou inavouées.

«La tradition s'invite dans l'œuvre pour rappeler aux habitants de « Leidi Men » qu'on ne s'engage pas dans la mondialisation avec des mains vides pour en sortir avec des sacs remplis de valeurs nouvelles qui piétinent les nôtres», indique le préfacier Moustapha Sèye. Selon le spécialiste en Littérature comparée, Leidi est un terroir qui doute malgré ses nombreuses richesses inexploitées ou parfois exploitées au profit d'autres pays. D'ailleurs, il annonce dans cet ouvrage «un paysage assez inquiétant du pays, mais suffisamment convaincant pour rebrousser chemin et trouver l'équilibre nécessaire pour un développement durable et inclusif».

Grand fan de Khadra et de Shafak, l'auteur de «Leidi Men» avoue avoir été, d'une part, influencé par ces deux auteurs tout en se défendant de vouloir leur ressembler. «Je compte garder ce pays imaginaire dans mes prochaines œuvres même pour traiter d'histoires étrangères au Sénégal», promet Thierno Boynadji, titulaire de deux Masters (Ingénierie en développement local et Traduction et interprétation des conférences) et d'une Licence en Langues étrangères appliquées.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X