Maroc: Feu vert du parlement pour l'accord de siège du bureau de la lutte antiterroriste

Le parlement marocain vient d'adopter l'accord d'établissement du bureau de lutte contre le terrorisme (UNOCT), faisant du royaume chérifien le pivot de la lutte antiterroriste dans toute sa région et dans tout le continent africain.

La chambre des représentants a adopté une convention internationale signée entre le Maroc et l'ONU. Elle porte sur l'établissement à Rabat, d'un bureau du programme de lutte contre le terrorisme et la formation en Afrique relevant du bureau des Nations unies de lutte contre le terrorisme. La mission de ce bureau est d'appuyer les efforts de l'ONU pour la lutte contre le terrorisme, à travers le programme onusien qui vise, à soutenir les États dans leur lutte antiterroriste.

Parmi ses multiples missions, ce bureau offrira des formations sur la lutte antiterroriste, le maintien de l'ordre, la gestion de la sécurité aux frontières, la prévention de la présence de radicaux, et les droits de l'homme dans la lutte contre le terrorisme. En matière de formation, le bureau consacrera un volet à l'administration pénitentiaire, notamment pour ce qui est de la réhabilitation et la réintégration.

Entre autres détails de cette convention, le Maroc qui, selon les dispositions de l'article 2, fournira les locaux du bureau du programme antiterroriste, y compris les équipements nécessaires à son bon fonctionnement ainsi qu'une contribution financière, accordera également le statut de diplomates aux membres étrangers de son personnel.

Selon l'accord de siège, le Maroc s'engage à œuvrer de concert avec cette nouvelle structure afin de créer un portefeuille dynamique de formation de pointe qui évolue et s'adapte à la mission en perpétuel changement et de plus en plus difficile de prévention, de détection et de poursuite des activités terroristes. Au niveau de l'ONU, ce nouveau centre est considéré comme une structure innovante qui aidera les pays voisins et les pays du continent africain à se mettre à niveau et à rendre plus efficaces leurs activités de lutte contre le terrorisme.

Le bureau sera également chargé de la coordination des activités antiterroristes dans cette région, ce qui est en soi une mission de taille, compte tenu l'importance géographique de l'Afrique subsaharienne, qui constitue aussi une source de préoccupations en raison de la propagation rapide du terrorisme.

A La Une: Maroc

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X