Congo-Kinshasa: Proposition de loi sur l'accès à l'informatique publique - Rose Mutombo prête à accompagner la démarche du Collectif 24 et de l'ONG Internews

Rose Mutombo, Ministre d'Etat à la Justice et Garde des Sceaux, a accordé ce mercredi 12 mai 2021, une audience à la Représentante personnelle du Président de la République Démocratique du Congo à la Francophonie, Isabelle Tshombe et à Madame Noémie Kilembe et Me Paul Kuadio pour le compte du Collectif 24 et de l'ONG Internews.

Avec Isabelle Tshombe, il a été question d'expliquer à Rose Mutombo les objectifs de sa mission et son apport dans la défense des intérêts de la RDC à la Francophonie.

En tant que Représentante personnelle du Chef de l'Etat congolais, Isabelle Tshombe siège au Conseil Permanent de la Francophonie. Cette organisation apporte un appui à la RDC dans le domaine de la justice à différents niveaux. Elle mène plusieurs plaidoyers notamment, en faveur des femmes et le développement de certains secteurs de la vie nationale.

Au cours de leurs échanges, la Ministre d'Etat à la justice a relevé la nécessité de renforcer les capacités des magistrats. A cet effet, elle a sollicité l'apport de la Francophonie pour l'organisation des colloques en vue du partage d'expériences.

Rose Mutombo a souligné que son ministère a besoin de plus de partenariats pour améliorer l'image de la justice congolaise.

Saisissant cette opportunité, Isabelle Tshombe a félicité Mme Rose Mutombo, pour sa nomination à la tête du Ministère d'Etat à la Justice et Garde des Sceaux. La Représentante personnelle du Chef de l'Etat à la Francophonie a salué une « avancée » pour la RDC en ce qui concerne la participation politique des « femmes de qualité » dans les hautes instances de décisions.

La ministre d'Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux a indiqué qu'il y a nécessité de renforcer les capacités des magistrats, l'organisation des colloques pour les partages d'expériences. C'est dire que son ministère a besoin de plus de partenariat pour changer l'image de la justice congolaise.

La ministre d'Etat a également échangé avec Madame Noémie Kilembe, Directrice adjointe de l'ONG Internews et Me Paul Kuadio du Collectif 24. C'est dans le cadre du partenariat que l'ONG Internews a avec le gouvernement congolais dans le secteur de l'information.

"Nous avons échangé avec la ministre d'Etat par rapport à la proposition de loi sur l'accès à l'information publique qui est l'un des objectifs de développement durable, notamment 7 et 10. Ces derniers demandent aux Etats de garantir l'accès à l'information publique à travers la législation nationale. En RDC, il n'y a pas une loi spécifique malgré l'existence de l'article 24 de la loi fondamentale. C'est pourquoi, nous avons voulu échanger avec elle, comme le gouvernement Sama Lukonde a inscrit les réformes parmi les priorités de son programme pour qu'elle puisse accompagner le travail de la société civile à travers le collectif 24 pour que le plaidoyer qu'il mène depuis 2009 puisse aboutir", a Précisé Me Paul Kuadio, Chargé de plaidoyer et suivi de réforme chez Collectif 24.

Et d'ajouter que «la proposition de loi sur l'accès à l'information publique est très importante parce qu'elle permet l'instauration de l'Etat de droit. Aussi, elle permet à ce que nous puissions avoir un gouvernement ouvert et une administration ouverte et transparente ».

Il convier rappeler que sans l'accès à l'information publique l'on ne peut pas parler de la bonne gouvernance. Car, la loi sur l'accès à l'information publique permet la participation citoyenne et la lutte contre la corruption.

Après leurs échanges, Rose Mutombo est restée très ouverte et prête à accompagner la démarche du collectif 24, surtout que le Chef du Gouvernement a inscrit cela dans son programme. Selon lui, le partenariat entre le gouvernement et la société civile à travers le collectif 24 s'annonce bien. Pour ce faire, l'ONG Internews appuie ce plaidoyer mené par l'organisation de la société civile sous la férule du Collectif 24.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X