Maroc: Rabat - Installation du jury du prix national des études et recherches sur l'action parlementaire

Rabat — Le président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki, a présidé, mardi à Rabat, la cérémonie d'installation des membres du jury du prix national des études et recherches sur l'action parlementaire.

Intervenant à cette occasion, M. El Malki a relevé que le lancement de ce prix s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des dispositions du Règlement Intérieur de la Chambre de Représentants, outre celles de la convention-cadre de partenariat et de coopération scientifique conclue d'une part entre la Chambre des Représentants et le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ainsi que le ministère délégué chargé de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique d'autre part.

Cette initiative traduit la volonté de la Chambre des Représentants d'institutionnaliser la coopération scientifique et académique avec les universités publiques en tant que centre de production et de développement de la science, de la pensée et des connaissances, et reflète l'ouverture de la Chambre sur son environnement sociétal dans ses diverses expressions, dont la première est l'environnement scientifique et académique, eu égard au rôle de la science et des connaissances dans la réalisation du progrès et du développement, a ajouté M. El Malki, cité par un communiqué de la Chambre des Représentants.

L'objectif du lancement de ce prix national des études et recherches sur l'action parlementaire est de valoriser les recherches scientifiques remarquables, qu'il s'agisse d'un livre publié ou d'une thèse universitaire pour l'obtention d'un doctorat, d'encourager les chercheurs, en particulier les jeunes, à fournir davantage d'efforts à suivre, étudier et analyser tout ce qui a trait au système constitutionnel et politique au Maroc et au développement politique et démocratique, a-t-il souligné.

"Ceci permettra de lier la recherche scientifique à la réalité sociétale, ce qui fera des recherches et des études scientifiques spécialisées dans le domaine de l'action parlementaire un référentiel majeur auquel pourront recourir toutes les composantes de la Chambre ainsi que les acteurs et les parties intéressées", a poursuivi le Président de la Chambre des Représentants.

Par ailleurs, M. El Malki a appelé au développement de la recherche scientifique dans le domaine de l'action parlementaire en œuvrant à la diversification de la coopération entre la Chambre des Représentants et les universités publiques, notamment en créant des cellules de réflexion et de conseil sur les questions relatives au domaine législatif, à la consolidation et au renforcement de la recherche universitaire liée aux affaires parlementaires et à la démocratie par la création de spécialités dans le cycle du Master, et de laboratoires, de centres et d'équipes de recherche spécialisées en droit parlementaire.

De leur côté, les membres du jury du Prix national des études et recherches sur l'action parlementaire ont salué l'initiative de création de ce prix. "Ceci témoigne de l'ouverture de la Chambre des Représentants sur son environnement et renforce la place de l'institution législative en tant qu'espace de débat public et sociétal", a indiqué M. Achergui, président du jury.

Les membres du jury ont également affirmé que cette initiative encouragera l'émergence d'une nouvelle génération de chercheurs dans le domaine parlementaire, et donnera un nouvel élan à la recherche scientifique, insistant sur l'importance d'accorder au "droit parlementaire" l'importance qui lui sied au niveau académique.

Présidé par M. Achergui, professeur universitaire et ancien président du Conseil Constitutionnel, le jury de ce prix est composé de Farid El Bacha, professeur universitaire, doyen de la faculté de droit Agdal à Rabat, Amina El Messaoudi, professeur universitaire, ancienne membre de la commission consultative de la régionalisation et de la commission consultative de révision de la Constitution, Abdelilah El Abdi, professeur universitaire, ancien président du département de droit public et de sciences politiques à la faculté de droit Agdal à Rabat, et vice-président de l'Association marocaine du droit constitutionnel et Rachid Medouar, professeur universitaire, ancien membre du Conseil constitutionnel et ex-parlementaire.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X