Maroc: Généralisation de la protection sociale - Les Adouls, première catégorie de professionnels libéraux à bénéficier de ses avantages

Casablanca — Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de généralisation de la protection sociale relatif aux catégories des professionnels, des salariés indépendants et des personnes non salariées exerçant une activité privée, le corps des Adouls a pris l'initiative de rejoindre ce régime en vue de bénéficier de ses avantages.

En effet, la catégorie des Adouls est la première à bénéficier du régime de la couverture sociale, alors que d'autres groupes professionnels devraient rejoindre prochainement ce dispositif de la protection sociale notamment les ingénieurs et les médecins.

Dans un premier temps, les agriculteurs, les artisans et professionnels de l'artisanat, les commerçants, les professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de la contribution professionnelle unique, au régime de l'auto-entrepreneur ou au régime comptable, bénéficient de ce chantier important qui, dans une deuxième étape, profitera à d'autres groupes dans la perspective de la généralisation effective de la protection sociale à tous les citoyens.

Eu égard à l'importance de cette démarche, une cérémonie a été organisée dernièrement à Casablanca en présence du chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, pour la remise des attestations aux premiers Adouls bénéficiaires des indemnités du régime de la protection sociale concernant les catégories de professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non-salariées qui exercent une activité privée.

Dans ce cadre, le président du conseil régional des Adouls à la Cour d'Appel de Casablanca, Noureddine Hayar, a rappelé les motivations de cette démarche ainsi que l'importance qu'elle revêt pour les Adouls qui jouent un rôle important.

M. Hayar a souligné dans une déclaration à la MAP que les Adouls sont les premiers à signer un accord avec la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), et ce dans le cadre de la mise en œuvre de la volonté Royale de généraliser la couverture médicale et la retraite au niveau national notamment à la catégorie des non-salariés.

"Nous avons eu l'honneur de signer l'accord avec la CNSS et par conséquent d'être la première catégorie des non-salariés à prendre l'initiative d'adhérer à cette convention pour sa mise en œuvre", a affirmé M. Hayar.

Rappelant que les Adouls constituent une large catégorie et ne disposaient pas d'une couverture médicale officielle, il a affirmé qu'avec la mise en œuvre de cette opération nationale, "nous sommes les premiers à contribuer au succès de ce grand chantier qui permettra à toutes les catégories de bénéficier de la couverture médicale et de la retraite".

M. Hayar a, en outre, indiqué que le premier groupe de bénéficiaires dépasse 15 à 20 Adouls, et certains d'entre eux ont assisté à la cérémonie de remise des attestations aux bénéficiaires des indemnités de ce régime, relevant que le fait de bénéficier de ces attestations revêt une grande valeur en ce sens qu'il s'agit d'œuvrer pour la réussite de ce chantier royal.

Certes, le projet de généralisation de la protection sociale revêt une grande importance dans la mesure où sa mise en œuvre transfigurera le visage du Maroc sur le plan social, de même qu'il aura un impact positif sur de larges couches de la population et contribuera à réduire les disparités sociales et à alléger le coût des soins médicaux.

C'est pour cette raison d'ailleurs que plusieurs centrales syndicales ont salué à diverses occasions le chantier de la généralisation de la protection sociale, estimant que ce projet constitue un élément fondamental pour réaliser la justice sociale.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, dernièrement, à Fès la signature de trois conventions-cadres portant sur la généralisation de l'Assurance maladie obligatoire de base au profit de la catégorie des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées exerçant une activité privée.

La première convention-cadre porte sur la généralisation de l'assurance maladie obligatoire de base au profit des commerçants, artisans, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique, au régime de l'auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité, qui concerne plus de 800.000 adhérents.

La deuxième convention-cadre porte sur la généralisation de l'assurance maladie obligatoire de base au profit des artisans et professionnels de l'artisanat, dont le nombre est d'environ 500.000 adhérents.

La troisième convention-cadre concerne la généralisation de l'assurance maladie obligatoire de base au profit des agriculteurs, dont le nombre est d'environ 1,6 million adhérents.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X