Algérie: Jouets contrefaits - Nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle

Alger — Des associations ont mis en garde, à l'occasion de l'Aïd El-Fitr, les parents contre l'achat de jouets contrefaits, qui ne répondent pas aux normes, appelant comme chaque année en période de fête, à la mise en place d'un laboratoire de contrôle pour faire respecter les réglementations internationales dans ce domaine.

Des intervenants se préoccupant de la santé des enfants et du consommateur en général "tirent la sonnette d'alarme" quant aux risques qui guettent la santé des enfants. Des risques liés principalement aux substances dangereuses et des composants entrant dans la fabrication de ces jouets à l'instar des Phtalates (assouplissants des plastiques), les métaux lourds ou encore certains colorants (azoiques), et appellent à la mise en place d'"un laboratoire de contrôle pour faire respecter les normes internationales" et déceler les anomalies.

Le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et du développement de la recherche (FOREM), Mustaph Khiati, a indiqué que ces jouets sont composés de "matières chimiques initialement à jeter".

M.Khiati a également relevé que certains jouets sont violents et peuvent être à l'origine d'accidents graves, citant en exemple les fusils, les pistolets contenant de petites balles dures et les fléchettes de différentes matières, exhortant les parents à être plus vigilants et rigoureux dans l'achat de ces gadgets.

Le président de l'Association algérienne de protection et d'orientation du consommateur (APOCE), Mustapha Zebdi, a mis en exergue, de son côté, la nécessaire implication de l'Institut algérien de normalisation (IANOR) pour veiller, a-t-il expliqué, au "respect des normes internationales".

Il a appelé les parents à prendre conscience du danger que peuvent constituer certains jouets pour la santé de leur progéniture.

Dans ce contexte, la Direction générale de la Protection civile a appelé mardi, rappelle-t-on, les citoyens, notamment les parents, à faire preuve de "prudence" pour éviter les accidents que peuvent occasionner certains jouets offerts aux enfants à l'occasion de l'Aïd El Fitr, eu égard aux innombrables cas d'accidents (étouffement, blessures graves, étranglement, incendies et brûlures), dont sont victimes chaque année les enfants, avait-elle indiqué dans un communiqué.

Elle a rappelé aussi aux parents la nécessité de "vérifier que les jouets ne présentent aucun danger comme des pièces desserrées ou brisées", et de "jeter les jouets endommagés".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X