Maroc: Des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaine

Paris — Plusieurs organisations internationales de défense des droits humains ont condamné la violente agression subie récemment par le militant sahraoui Hassanna Moulay Badi, dans la ville occupée d'El Ayoun, appelant à mettre fin à la campagne répressive menée par les autorités d'occupation marocaines contre les Sahraouis.

Dans une déclaration conjointe, la Fédération internationale des droits de l'Homme, l'Organisation internationale contre la torture et le Service international des droits de l'Homme, soulignent que "cette agression contre le membre du Bureau exécutif de la Ligue pour la protection des prisonniers sahraouis se présente comme partie de la campagne de répression croissante lancée par les autorités d'occupation marocaines contre les défenseurs des droits humains sahraouis depuis la violation du cessez-le-feu par le Maroc le 13 novembre 2020".

"Face à cette grave escalade contre les militants des droits humains sahraouis, nous appelons à mettre fin à toutes les actions illégales et au harcèlement subis par les défenseurs des droits humains sahraouis, comme le militant Hassana Moulay Badi, qui a fait l'objet d'une agression physique par un policier marocain qui lui a causé des blessures aux membres et au visage", dénoncent les organisations dans leur déclaration.

"Sur les instructions de mes autorités, Je vous écris avec une grande urgence et préoccupation pour attirer votre attention et celle des membres du Conseil de sécurité sur la détérioration alarmante de la situation des droits de l'Homme dans les territoires du Sahara Occidental sous l'occupation illégale marocaine", écrit le représentant du Front Polisario à l'ONU, Sidi Mohamed Omar.

"Comme nous l'avons signalé dans des communications précédentes, depuis qu'elle a mené une nouvelle agression sur le territoire sahraoui libéré le 13 novembre 2020, l'Etat d'occupation marocain mène une autre guerre de représailles contre les civils sahraouis qui sont continuellement soumis à une cruauté indicible et à des pratiques inhumaines et dégradantes", a-t-il ajouté.

Il a réitéré également son appel urgent au SG de l'ONU et au Conseil de sécurité "d'assumer (ses) responsabilités dans la protection des civils sahraouis et d'assurer leur sécurité physique et morale en tant qu'élément essentiel de la responsabilité des Nations Unies envers le peuple sahraoui et vers la décolonisation de la dernière colonie d'Afrique".

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X