Afrique: L'UNICEF fait un don de produits de santé et de vivres au gouvernement angolais

Luanda — Plus de dix mille cartons, contenant des vivres, des produits de santé et de biosécurité ont été livrés, ce mercredi, à Luanda, au gouvernement angolais par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Le don, qui vise à renforcer la réponse à l'impact de la pandémie de Covid-19 et à soutenir les actions de lutte contre la malnutrition, comprend du lait thérapeutique, des balances, des masques chirurgicaux, des vermifuges et bénéficiera à plus de sept mille enfants dans la province de Luanda.

Dans l'acte symbolique de remise des produits, financés par le gouvernement du Japon et par la Direction de l'aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne (ECHO), la directrice nationale de la santé publique, Helga Freitas, a déclaré qu'il s'agissait d'un lot complet de produits nutritionnels.

Elle a fait savoir que les produits pouvaient être consommés dans les hôpitaux, en ambulatoire et lors du retour à maison, permettant à la mère de poursuivre le traitement à domicile.

Selon Helga Freitas, le kit pour traiter la malnutrition est assez complet, augmente l'efficacité et ses effets sont très rapides, permettant aux mères de continuer à nourrir leurs enfants à la maison.

Les kits seront distribués à d'autres provinces d'Angola, a-t-elle ajouté.

A son tour, le représentant adjoint de l'UNICEF, Andrew Trevett, a déclaré qu'avec le soutien de l'Union européenne et du Japon, 229 techniciens de 40 unités de santé avaient été formés et soutenaient déjà les services de traitement pour les enfants, les mères et les soignants souffrant de malnutrition.

Le don, qui vise à renforcer la réponse à l'impact de la pandémie de Covid-19 et à soutenir les actions de lutte contre la malnutrition, comprend du lait thérapeutique, des balances, des masques chirurgicaux, des vermifuges et bénéficiera à plus de sept mille enfants dans la province de Luanda.

Dans l'acte symbolique de remise des produits, financés par le gouvernement du Japon et par la Direction de l'aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne (ECHO), la directrice nationale de la santé publique, Helga Freitas, a déclaré qu'il s'agissait d'un lot complet de produits nutritionnels.

Elle a fait savoir que les produits pouvaient être consommés dans les hôpitaux, en ambulatoire et lors du retour à maison, permettant à la mère de poursuivre le traitement à domicile.

Selon Helga Freitas, le kit pour traiter la malnutrition est assez complet, augmente l'efficacité et ses effets sont très rapides, permettant aux mères de continuer à nourrir leurs enfants à la maison.

Les kits seront distribués à d'autres provinces d'Angola, a-t-elle ajouté.

A son tour, le représentant adjoint de l'UNICEF, Andrew Trevett, a déclaré qu'avec le soutien de l'Union européenne et du Japon, 229 techniciens de 40 unités de santé avaient été formés et soutenaient déjà les services de traitement pour les enfants, les mères et les soignants souffrant de malnutrition.

A La Une: Afrique

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X