Congo-Brazzaville: Développement rural - François Rubota reçoit le cahier des charges de la délégation syndicale

C'était récemment à l'occasion de la présentation officielle du nouveau patron du secteur rural aux agents et cadres de l'administration dudit ministère.

Le président de la délégation syndicale, Stanis Kadiombo, a, d'abord au nom des agents et cadres du ministère, remercié le chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, pour avoir jeté son dévolu sur la personne de François Rubota afin de diriger ce ministère hissé au rang de ministère d'Etat

Il a réaffirmé l'engagement de la délégation syndicale de l'accompagner dans l'accomplissement de cette lourde mission qui lui a été confiée. Il a demandé au ministre d'Etat, ministre du Développement rural de s'investir largement dans l'amélioration des conditions de vie et de travail des agents et cadres du ministère qui doivent participer, comme il le faut, à la réalisation du programme d'action du gouvernement et à la mise en œuvre de la vision "Le peuple d'abord " ou le salut de la nation prôné par le chef de l'Etat.

Dans le cahier des charges remis au nouveau patron du développement rural, la délégation syndicale propose entre autres la convocation des états généraux du développement rural, la poursuite d'une manière rationnelle de la réforme de l'administration publique dans sa phase d'une mise en place d'un nouveau cadre organique et structure organique, le renforcement des capacités des agents et cadres du ministère par les ateliers et la formation continue pour un rendement efficace et efficient, l'implication personnelle du ministre d'Etat pour faciliter le décaissement rapide des frais de fonctionnement des directions et services qui, du reste, ne sont pas toujours consommés et ne permet pas à ces services de bien fonctionner, l'implication du ministre d'Etat pour l'obtention du paiement de la totalité de barème de la prime de fonction spéciale et spécifique, l'approbation du barème et Cutis de la prime spécifique dite assiduité par le ministère du Budget, la mécanisation et l'enrôlement biométrique des agents nouvellement matriculés. En réaction à cette demande, le ministre d'Etat, ministre du Développement rural a, dans un court message, promis d'examiner minutieusement toutes ces questions.

Toutefois, il a fait savoir aux agents et cadres de son administration que la politique de Félix-Antoine Tshisekedi, à qui il a rendu hommage, est le développement à la base. « Il a mis en place un gouvernement que nous appelons le gouvernement des guerriers conduit par le Premier ministre Sama Lukonde », a-t-il déclaré. Avant de préciser que notre travail doit se réaliser dans les milieux ruraux et péri-urbains et non seulement à Kinshasa. « Nous sommes des ouvriers au bénéfice de la population. Un ouvrier va travailler là où se réaliseront toutes les actions du développement », a-t-il exhorté.

Mais, auparavant, le secrétaire général, Georges Koshi Gimeya, a, dans son mot de bienvenue, rappelé au ministre d'Etat la lourde mission qui l'attend. « Vous êtes là pour orienter et donner des lignes directrices pour qu'ensemble avec vous l'administration accomplisse sa mission lui confiée par le gouvernement », a-t-il indique. Avant de souhaiter la bienvenue au ministre d'Etat, ministre du Développement rural.

Après cette cérémonie, François Rubota a eu une séance de travail avec les directeurs des différents services et les chefs de projet, question de s'enquérir des différents problèmes qui concernent son administration. Et ensuite, accompagné du secrétaire général, le ministère d'Etat, ministre du Développement rural a fait la ronde des différents services et directions pour se rendre compte des conditions de travail des agents et cadres du développement.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X