Madagascar: Mahajanga - L'Eid célébré par les Bohras mercredi

Les Bohras de Mahajanga ont marqué mercredi la fin du Ramadan. Une commerçante revient sur l'importance de ce mois de jeûne qui est l'un des piliers de l'Islam.

EIDMoubarak! L'Eid est la fête musulmane qui marque la rupture du jeûne du mois de ramadan. Zainab Asgaraly, gérante d'un magasin à Mahavoky Atsimo réussit à respecter le ramadan. Bien qu'elle ait perdu six jours en raison de sa période menstruelle.

Exceptionnellement, la communauté Bohra l'a célébrée, mercredi. « Notre calendrier a prévu la fin du jeûne aujourd'hui (mercredi) et cela dépend de l'observation du croissant de lune. La prochaine date du ramadan débutera le 2 avril 2022 pour nous. Je dois rattraper jusqu'en 2022 ce retard », explique la jeune mère de famille.

Les femmes comme les hommes sont obligés de pratiquer le ramadan. Car tout musulman doit respecter des obligations du culte qui constitue l'un des cinq piliers de l'islam. dès l'apparition de leurs premières règles, Les filles sont astreintes à pratiquer le jeûne, soit à partir de l'âge de 14 ans, dès l'apparition de la barbe pour les garçons.

Le fidèle doit s'acquitter de l'aumône de la rupture du jeûne, s'il ne s'en est pas acquitté pendant le ramadan.

Le jeûne du mois de ramadan dure, du lever au coucher du soleil. « On demande au prêtre le montant de la dette à payer et c'est lui qui en décide. Mais on peut aussi le rattraper l'année prochaine », souligne Zainab Asgaraly.

La prière est l'un des rituels du ramadan. Cinq prières sont obligatoires dans la journée et elles commencent à 5h30 du matin avec la « Fadjr »; avant midi, c'est la « Dohr »; l'« Asr » suivie de la « Maghirb », après le coucher du soleil. Elle annonce la fin du jeûne. La prière de la nuit « Icha » intervient une heure après, vers 18h30. « La privation est levée durant la nuit, de 18h30 à 4h50 », précise la gérante.

Les rapports sexuels sont autorisés après le coucher du soleil. Boire de l'alcool et fumer des cigarettes sont défendus pendant le ramadan. Pour les femmes, le parfum et le maquillage sont exclus. À la 23e nuit du ramadan, les Musulmans Bohras célèbrent le « Leyla toul Qadr », la nuit du destin. À l'aube de l'Eid, c'est la fête. Malgré le problème sanitaire, c'est le moment de s'offrir des cadeaux.

« La première chose à faire en cette fin de jeûne, est de visiter le cimetière des ancêtres et prier.» En premier lieu, on coupe le jeûne avec la noix d'une datte, selon la tradition. Et c'est également la même chose chaque soir du ramadan, on coupe le carême avec une datte, avant de manger ou de boire.

Un menu spécial marque la fête de l'Eid, c'est le « swekurmo » (lait sucré et vermicelles avec des fruits coupés et fruits secs). Mercredi matin, la famille de Zainab n'a pas encore mangé, mais a continué de prier car la grande fête n'est prévue que dans la soirée.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X