Afrique du Nord: Coopération ivoiro-Llibérienne/ (Ministre des affaires étrangères du Libéria ) - « Notre pays ne servira pas de base arrière aux groupes armés et terroristes pour déstabiliser la Côte d'Ivoire »

Le Liberia ne servira pas de base aux groupes armés et terroristes pour déstabiliser la Côte d'Ivoire. C'est l'engagement fort pris hier par le ministre des Affaires étrangères du Liberia après une séance de travail avec le ministre d'Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara.

En effet, après l'attaque de la base militaire de N'Dotré dans la nuit du 20 au 21 avril dans laquelle des citoyens libériens étaient impliqués, le patron de la diplomatie libérienne a conduit une forte délégation ministérielle composée de F. Musah Dean (ministre de la Justice et procureur général de la République du Libéria); du major général Daniel D. Ziankahn (ministre de la Défense) ; de M. Jefferson S. Kamoh (conseiller auprès du président chargé de la Sécurité nationale) ; de M. Edward Sharpe (directeur adjoint de l'Agence nationale de la Sécurité) ; de Atty. Samuel Dakana (coordonnateur de la Réforme du secteur sécuritaire); M. Sylvester Peewee (ministre assistant chargé des Affaires publiques) ; M. Charles Johnson (Executive Protection Service).

Selon lui, sa délégation a été envoyée par le président Georges Weah suite à l'offensive armée sur la base militaire pour s'imprégner de ce qui s'est passé. » Nos deux pays ont ensemble des cultures qui sont communes. Nous avons de très bonnes relations, de très bons rapports depuis des décennies. Nous sommes venus pour nous assurer que tout se passe bien. Ce qui s'est passé ne doit pas nous diviser. Je veux rassurer les autorités ivoiriennes que notre pays ne servira pas de base arrière aux groupes armées et terroristes pour déstabiliser la Côte d'Ivoire », a-t-il rassuré.

Avant d'ajouter que tout est mis en œuvre par les deux pays pour avoir des relations des plus fraternelles, des plus dynamiques et des plus efficaces en matière de sécurisation des frontières et des peuples. C'est pourquoi, le chef de délégation a invité ses citoyens vivant en Côte d'Ivoire à rester tranquilles, surtout loin des actions subversives. Pour sa part, le ministre de la Défense Téné Birahima Ouattara s'est voulu rassurant vis-à-vis de la communauté libérienne.

« Il n'est pas dans nos intentions de faire la traque aux Libériens vivant en Côte d'Ivoire. La Côte d'Ivoire et le Liberia sont deux pays frères qui ont une histoire commune. Nous avons le devoir de faire en sorte que nos populations vivent dans la sérénité. Cette visite vient à point nommé. Elle permet de définir ensemble les règles pour assurer une sécurité au niveau des frontières communes pour que nous puissions éviter à l'avenir ce que nous avons vécu dernièrement ici à Abidjan », a-t-il estimé.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X