Angola: La Police nationale renforce la surveillance dans les cimetières

Luanda — La Police nationale (PN) a commencé cette semaine à renforcer la surveillance à l'intérieur des cimetières de la province de Luanda, afin de prévenir les cas de violation des mesures de prévention et de lutte contre le Covid-19, imposées par l'Exécutif angolais.

Ces derniers jours, les rassemblements se sont très fréquents à l'extérieur des cimetières de la capitale du pays, une situation qui, selon la corporation, peut augmenter les taux de contagion de la maladie.

Afin de prévenir de nouvelles infections, l'Exécutif a déterminé, dans le décret présidentiel actuel sur la situation de calamité publique, un maximum de 10 personnes lors des funérailles de citoyens qui ne sont pas décédés suite au Covid-19.

Pour les cas de cadavres dont la mort résulte de cette pandémie mondiale, le décret présidentiel prévoit un maximum de 5 personnes et les funérailles ont lieu exclusivement l'après-midi.

Ces derniers jours, les rassemblements se sont très fréquents à l'extérieur des cimetières de la capitale du pays, une situation qui, selon la corporation, peut augmenter les taux de contagion de la maladie.

Afin de prévenir de nouvelles infections, l'Exécutif a déterminé, dans le décret présidentiel actuel sur la situation de calamité publique, un maximum de 10 personnes lors des funérailles de citoyens qui ne sont pas décédés suite au Covid-19.

Pour les cas de cadavres dont la mort résulte de cette pandémie mondiale, le décret présidentiel prévoit un maximum de 5 personnes et les funérailles ont lieu exclusivement l'après-midi.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X