Madagascar: Vols extérieurs - Autorisation spéciale pour quatre catégories de voyageurs

L'Etat tolère certaines catégories de voyages, mais maintient l'interdiction pour les touristes et le voyage familial. Lors du conseil des ministres de mercredi dernier, le gouvernement a laissé ouvertes les frontières pour certaines catégories de voyages.

Ainsi, certaines personnes ne sont pas concernées par le gel des voyages internationaux et peuvent ainsi sortir et rentrer au pays, malgré la suspension des liaisons aériennes. Il s'agit, en effet, des émissaires spéciaux de l'Etat malgache, ainsi que les fonctionnaires qui disposent des ordres de mission officielle. Ces derniers peuvent « circuler librement » dans le cadre de la crise sanitaire, comme l'a annoncé le communiqué du conseil des ministres. Les « experts en industries stratégiques en partenariat avec l'Etat », ainsi que les athlètes malgaches qui participent aux compétitions internationales bénéficieront également de ce « pass » décidé en haut lieu, mercredi dernier, au même titre que les diplomates et émissaires spéciaux des pays étrangers.

Ad hoc. Toutefois, la sélection passe sous la coupe d'une « commission interministérielle », précise le conseil des ministres. Et la décision appartiendra à cette commission ad hoc composée du ministère du Transport et de la Météorologie, du ministère des Affaires Etrangères, du ministère de la Santé publique ainsi que du ministère du Commerce et de l'Industrie. A l'arrivée au pays, toujours selon le communiqué du conseil des ministres, tous ces voyageurs devront présenter les résultats d'un test PCR effectué dans les dernières 72 heures, et seront soumis à un contre-test à l'aéroport. Ils seront ensuite systématiquement mis en isolement pendant 8 jours fermes. Pour les cas positifs, l'isolement sera prolongé de 14 jours supplémentaires et ces derniers suivront le protocole de traitement anti-covid.

Menace. Depuis que le pays est rattrapé par la deuxième vague de la pandémie, l'Etat a annoncé, à plusieurs reprises, la fermeture des frontières pour protéger le pays de la menace de propagation du virus à l'échelle internationale, surtout après le signalement de l'existence des nouveaux variants, réputés plus violents, de la Covid-19 dans plusieurs pays. Mais cette disposition n'a pas été rigoureusement appliquée et l'arrivée d'un vol de la compagnie Air France en provenance de Paris, le lundi 26 avril dernier, qui a beaucoup fait parler. Face à la polémique qui enfle, le président de la République a encore affirmé, le 2 mai dernier, que les frontières resteront fermées à tous types de voyageurs.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X