Afrique: Nicolas Dupuis vs Arizaka Raoul - Le Tribunal administratif de Tana renvoie la balle au Conseil d'Etat

Nicolas Dupuis n'a pas encore définitivement fait ses valises.

Tout n'est pas joué entre le numéro un de la FMF et les 7 membres du comité exécutif à propos du sélectionneur des Barea.

Requête. Le président, en exil ou en cavale (c'est selon), de la Fédération Malgache de Football Arizaka Rabekoto Raoul, a gagné le match aller contre Nicolas Dupuis, mais Alfred Randriamanantsoa et son équipe ne s'avouent pas vaincus. Ils misent sur le match retour en mettant en place une ligne d'attaque contre le numéro un de la FMF. En effet, les 7 membres du comité exécutif représentés par le vice-président de la FMF susnommé, ont déposé le 3 mai 2021 auprès du Tribunal administratif (TA) d'Antananarivo, une requête en sursis à exécution de « la Décision n°001/FMF/2021 portant suspension du contrat de prestation de services du sélectionneur national de football malagasy, Equipe A masculine ».

Incompétence. Le TA de Tana a rendu son verdict avant-hier et a rejeté pour incompétence au profit du Conseil d'Etat la requête des Sept Samouraïs ou des 7 mercenaires, pour faire le parallèle avec les deux films d'action dont le synopsis commun consiste en la défense d'un village, sauf que dans le cas d'espèce, il s'agit de défendre jusqu'au bout le sélectionneur des Barea qui a été mis sur la touche par le président de la FMF.

Service public. La décision du TA de Tana ne signifie pas que la juridiction administrative est incompétente pour connaître de la requête. Il renvoie tout simplement la balle au Conseil d'Etat qui est, en revanche, compétent pour statuer sur le fond de l'affaire, car la FMF peut être considérée comme un service public dans le domaine du sport, dans la mesure où elle a le monopole de la gestion du football à Madagascar. Il y a d'ailleurs une jurisprudence en la matière avec le litige qui avait concerné à l'époque la Fédération Malgache d'Athlétisme.

48 heures. Après la décision du TA de Tana dont la compétence est limitée, comme son nom l'indique, au ressort territorial d'Antananarivo, les 7 requérants vont certainement porter l'affaire devant le Conseil d'Etat qui a une dimension nationale comme les Barea. Ils ont un délai de 48 heures, à compter de leur notification par le TA, pour saisir la haute juridiction administrative qui va statuer en dernier ressort sur le dossier. Un recours en annulation qui sera certainement assorti d'une demande de sursis à exécution de la suspension de Nicolas Dupuis qui reste en principe sur le terrain jusqu'à l'arrêt du Conseil d'Etat qui peut... dribbler le ballon. S'agissant d'une décision de justice qui relève de la souveraineté et des pouvoirs régaliens de l'Etat, rien ni personne, même pas la FIFA, ne peut obliger le juge administratif de siffler rapidement la fin de la partie, à 5 semaines du grand match éliminatoire de la Coupe du monde.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X