Ile Maurice: Ti-Rodrigues - Un atelier de musique pour les enfants minés par la pauvreté

Ti-Rodrigues est sans doute un endroit presque fantôme sis près de la Résidence La-Cure et pourtant pas moins de 475 familles y habitent. Ti-Rodrigues doit son nom au nombre de Rodriguais qui s'y sont installés dans l'espoir d'une vie meilleure. Or, les rêves qu'ils se sont faits en quittant leur île ne se sont pas réalisés dans la plupart des cas. Pratiquement tous habitent des bicoques en tôle dépourvues d'une fourniture courante de l'électricité et de l'eau.

Alors que ces familles vivent dans des conditions précaires, une habitante a décidé de relever ses manches et de prendre les choses en main. C'est Doris Félicité, mère de famille d'origine rodriguaise et qui vit à Ti-Rodrigues depuis trois ans. Elle n'est pas restée insensible face aux conditions de vie de ses compatriotes. La mère de famille s'est ainsi engagée auprès des enfants de cette localité. Elle a voulu miser sur les enfants qui représentent l'espoir et l'avenir.

Pour se faire, Doris Félicité a créé un espace où les enfants peuvent mettre en avant leurs talents artistiques, car l'art a constitué la seule porte de sortie pour ces enfants condamnés à évoluer dans un environnement coupé de la société. Un atelier de musique a ainsi été aménagé pour eux. Le projet au nom prometteur Rising Star s'est depuis concrétisé.

Le lancement de cet atelier de musique a eu lieu lundi 10 mai à Ti-Rodrigues. Aux dires de Doris Félicité, d'autres bienfaiteurs se sont joints à elle dans son combat pour faire reculer la pauvreté dans cette région. Parmi eux, Cathy Giraud, Bruneau Laurette, Paul Olsen et d'autres généreux donateurs.

Selon Doris, 50 enfants se sont déjà inscrits au programme d'activités de l'atelier. Les enfants ont, entre autres, été initiés à la guitare, au piano et à la batterie. C'est un dénommé Linley, professeur polyvalent de musique, qui a accepté de prêter main forte à cette équipe. Les cours débutent demain samedi 15 mai de 11 heures à 13 h 30. Des classes sont aussi prévues les dimanches à la même heure.

Toutefois, pour pouvoir aider les enfants comme il le faut, Doris Félicité soutient qu'il manque des instruments de musique mais aussi des professeurs. Elle lance un appel à ceux qui souhaitent aider dans ce projet afin de permettre aux enfants d'entrevoir un meilleur avenir.

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X